Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
Cahiers d'études africaines - 198-200 / 50 ans….

Plus de vues

  • Cahiers d'études africaines - 198-200 / 50 ans….

Cahiers d'études africaines - 198-200, AMSELLE Jean-Loup (sous la direction de)

50 ans….

Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) - Paris - 2010
ISBN: 9782713222528
(Cahiers d'Etudes Africaines - 198-199-200)
1245 p., ill.phot., cartes - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 40,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X46402 livres neuf et d'occasion, brochés, état et prix divers 5 à 8 jours
24,00 €
Chez Amazon

 L’année 1960, date de la fondation des Cahiers d’Études africaines par Georges Balandier, fournit un bon repère pour cadrer l’évolution de l’africanisme jusqu’à son aboutissement actuel. Le continent africain, de même que l’ensemble des pays du Sud, représentait à cette époque un espoir de libération pour la totalité de la planète. Dans ce contexte, les Cahiers offraient une articulation entre engagement politique et pratique scientifique. Étaient privilégiées l’historicité et la contemporanéité des situations africaines résultant essentiellement de la colonisation. 

Les années 1970-1980 marquent toutefois une inflexion dans le champ des études africanistes, inflexion dont on trouve un écho dans les Cahiers avec de nouveaux thèmes comme l’histoire, les femmes, la santé. La grande nouveauté des années 1990 réside dans l’ouverture des Cahiers au Maghreb et à ce que l’on a désormais coutume de nommer les « diasporas noires des Amériques ». 
Cet effort de renouvellement et d’ouverture se poursuit au cours des années 2000. Ce numéro triple, dirigé par Jean-Loup Amselle, invite à revenir non seulement sur les enjeux auxquels, depuis cinquante ans, l’africanisme est confronté mais aussi à questionner aujourd’hui notre rapport à l’Afrique. Ce qui a motivé la constitution du champ d’études africanistes, de l’« aire culturelle » africaine, et donc la création du « Centre d’études africaines » ainsi que des Cahiers d’Études africaines, soit la perception d’une différence radicale entre l’Europe et l’Afrique, pourrait bien être au contraire l’espace d’un lieu commun. Ne convient-il pas de concevoir l’Afrique comme un miroir ou un analyseur de notre propre modernité, au sens le plus global de ce terme ?
Sommaire:
I - Disciplines
- Georges Balandier / L’expérience de l’ethnologue et le problème de l’explication,
- Françoise Héritier / Au cœur de l’Afrique (entretiens),
- Éloi Ficquet / L’Afrique comme pictogramme: Un continent souvent réduit à ses contours,
- Jean-Pierre Olivier de Sardan / Le culturalisme traditionaliste africaniste: Analyse d’une idéologie scientifique,
- Robert Launay / Cardinal Directions: Africa’s Shifting Place in Early Modern European Conceptions of the World,
- Mamadou Diawara / L’osmose des regards: Anthropologues et historiens au prisme du terrain,
- Benoît Hazard / Réinventer les ruralités: La diaspora burkinabé en Italie dans la reconfiguration des territoires ruraux : L’exemple de Beguedo.

II - Africanismes
- Emmanuel Terray / Dernière séance,
- Catherine Coquery-Vidrovitch / Pluridisciplinarité et naissance de l’histoire africaine de langue française: Les Cahiers d’Études africaines,
- Jean Copans / Passer en revue ou être de la revue ? Les cheminements périodiques d’un anthropologue africaniste,
- Alain Gascon / Une « Afrique fantôme ? » L’Éthiopie, les études éthiopiennes et la Corne de l’Afrique dans les Cahiers d’Études africaines,
- Anne Doquet / Le Mali, un puits tari de l’africanisme ?
- Anthony Mangeon / Une « voie ignorée » des études africaines, d’Alain Locke à Melville Herskovits et Ralph Bunche.

III - Afriques
- Marie-José Jolivet / Approche des « Amériques noires »: De la sociologie à l'anthropologie des sociétés métissées,
- Michel Giraud / « Question noire » et mémoire de l'esclavage,
- Véronique Boyer / Une forme d’africanisation au Brésil: Les quilombolas entre recherche anthropologique et expertise politico-légale,
- Mustapha El Qadéry / L’Afrique a-t-elle perdu le Nord ? Le Maghreb et ses dichotomies coloniales.

IV - Postcolonialismes
- Charles Kounkou / L’ontologie négative de l’Afrique: Remarques sur le discours de Nicolas Sarkozy à Dakar,
- Florence Bernault / Quelque chose de pourri dans le post-empire: Le fétiche, le corps et la marchandise dans le Mémorial de Brazza au Congo,
- Joseph Tonda / Le Mausolée Brazza, corps mystique de l'État congolais ou corps du « négatif »,
- Dominic Thomas / Intersections et trajectoires: Les études francophones et la théorie postcoloniale,
- Jean-Loup Amselle / L’Afrique peut-elle être « décrochée » de l’Occident ?

V - Religions
- Marc Augé / Espace et sacralité,
- Jean-Pierre Dozon / Ceci n’est pas une confrérie: Les métamorphoses de la muridiyya au Sénégal,
- André Mary / La preuve de Dieu par les Pygmées: Le laboratoire équatorial d'une ethnologie catholique,
- Jean-Louis Triaud / L’islam au sud du Sahara: Une saison orientaliste en Afrique occidentale. Constitution d’un champ scientifique, héritages et transmissions,
- Marie Miran / Quand ethnologue et imam croisent leurs plumes: Récit d’un voyage au pays de l’anthropologie collaborative.

VI - Politiques, humanitaire et médias
- Michel Agier / Un dimanche à Kissidougou: L’humanitaire et l’Afrique du postcolonial au global,
- Thierry Perret / L’Afrique à l'écoute: La France, l’Afrique et la radio mondiale,
- Michela Fusaschi / Victimes à tout jamais. Les enfants et les femmes d’Afrique: Rhétoriques de la pitié et humanitarisme spectacle,
- Jean-Paul Colleyn / La culture visuelle au sud du Sahara,
- Claude Freud / Les biens publics mondiaux.

VII - Arts, langues, littératures
- Bogumil Jewsiewicki / Imaginaire collectif des Katangais au temps de la désindustrialisation. Regard du dedans et regard d’en dehors: La photographie de Sammy Baloji et le rap de Baloji Tshiani,
- Nicolas Martin-Granel / Singeries au Congo,
- Abdourahman A. Waberi / Des immigrés aux artistes africains parisiens: Une migration sémantique récente,
- Cécile Canut / De l’Afrique des langues à l’Afrique des discours: Les voix du langagiaire,
- Kusum Aggarwal / Africanisme français et littératures africaines: Continuités et discontinuités,
- Jean-Luc Aka-Evy / Les arts au creuset de la pensée congolaise contemporaine.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter