Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 COLE Teju - Open City

Plus de vues

  •  COLE Teju - Open City

COLE Teju

Open City

10/18 - Paris - 2014
ISBN: 9782264061003
(10/18 ; 4574)
347 p., traduit de l'anglais (Nigeria) par Guillaume-Jean Milan - 14,5 x 23,7 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 8,10 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X62074 livres neuf et d'occcasion, brochés, état et prix divers 5 à 8 jours
4,05 €
Chez Amazon

 Open city dresse un portrait sensible et multiracial du New York d'après le 11 septembre 2011 à travers le regard d'un flâneur contemporain. Acclamé dans le monde anglo-saxon, il a été finaliste de plusieurs Prix, dont le prestigieux national Book Critics Award, avant d'être Récompensé du Pen/Hemingway First Fiction Award.

 
Julius, un jeune Nigérian interne en psychiatrie, trompe sa solitude en déambulant sans but précis dans New York. Nous sommes en hiver : Julius vient de connaître une rupture douloureuse, la pression des consultations le laisse exsangue et son passé au Nigeria le hante sans qu'il sache trop en démêler les raisons profondes. Très vite, ces longues marches deviennent un exutoire nécessaire et l'occasion de confronter son isolement à des milliers de visages anonymes dans une ville cosmopolite mais meurtrie par les attaques du 11 septembre. De rencontre fortuite en rencontre fortuite, ces mille visages prennent corps, donnent de la voix, existent comme autant de témoins d'un paysage humain morcelé, à la fois déchiré et uni par la question de l'autre : marathonien claudiquant seul sur le trottoir après l'exploit, vieux professeur de littérature à l'agonie, cireur de chaussures haïtien, sans-papiers libérien incarcéré, jeunes Noirs américains en quête d'eux-mêmes, patients inconsolables. Magnifiques séries de rencontres qui font s'engouffrer dans le texte toute la modernité de New York, cependant qu'en contrepoint l'architecture que Julius déchiffre sans relâche, la musique qu'il écoute, les pièces d'art qu'il contemple dévoilent au lecteur le prodigieux palimpseste de la ville. Mais Julius, comme les oiseaux qu'il chérit, se sent hiberner, vaciller : pour que le printemps advienne et qu'il puisse reprendre possession de lui-même et de son passé, il lui faudra aller au bout de pérégrinations physiques et mémorielles qui le mèneront à Bruxelles et sur les traces de son passé nigérian. Etonnant premier roman, Open City met en scène un homme en crise dans une ville en crise : ces deux entités se répondent et la quête du premier trouve des éléments de réponse dans l'immensité de l'autre. La prose de Teju Cole, profonde, rythmée, sert à merveille cette belle méditation sur l'identité, la perte, l'acceptation de soi et des autres dans un monde où l'altérité est partout brandie comme une menace.
Teju Cole a grandi au Nigeria avant d'immigrer aux États-Unis en 1992. Ecrivain, photographe, il est spécialiste d'histoire de l'art. Open City est son premier roman. Invité au festival America, septembre 2012.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter