Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GANGA Jean-Claude - Combats pour un sport africain

Plus de vues

  •  GANGA Jean-Claude - Combats pour un sport africain

GANGA Jean-Claude

Combats pour un sport africain

L'Harmattan - Paris - 1979
ISBN: 9782858021093
272 p., 11 planches photographiques - 14 x 22 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X18827 livre d'occasion, broché 5 à 8 jours
15,00 €
Chez Abebooks

 L'abstention massive des Africains aux jeux olympiques de Montréal, à la demande de l'O.U.A., en juillet 1976, est encore présente à la mémoire de tous ceux qui s'intéressent au sport de compétition. Ce fut une affaire extraordinaire à plusieurs points de vue. D'abord par la levée de boucliers qu'elle provoqua dans l'opinion et la presse internationales. Ensuite par l'exploitation peu objective et souvent erronée qu'en firent les media. Enfin par l'impact qu'elle eut sur les peuples africains qui pleuraient encore, en ce mois de juillet 1976, les victimes du massacre de Soweto. Le sport africain n'avait pourtant pas attendu cette date pour s'affirmer sur le plan mondial. Au travers des jeux de Brazzaville (juillet 1965) et ceux de Lagos (janvier 1973), les pays d'Afrique et de Madagascar avaient fait preuve de la vitalité de leurs jeunes équipes. A Rome, à Tokyo, à Mexico, des athlètes africains avaient remporté des victoires. Mais il restait à décrire la naissance de ce sport africain et son organisation. L'ouvrage de Jean-Claude Ganga vient à point.

 Une autobiographie de la première partie de carrière d'un responsable sportif congolais qui occupera de hautes fonctons olympiques avant de tomber pour corruption en 2002

Jean-Claude Ganga est né à Brazzaville en 1934. Homme politique et responsable sportif congolais il organisera le boycott des jeux olympiques de Montréal pour protester contre l'apartheid. Partie du comité international olympique et président de l'Association des comité olympiques d'Afrique, il tombe dans une affaire de corruption lors des jeux olympiques d'hiver de 2002 et sera exclu du Comité international olympique