Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 PEYRE Joseph - L'escadron blanc

Plus de vues

  •  PEYRE Joseph - L'escadron blanc

PEYRE Joseph

L'escadron blanc

LGF - Le Livre de poche - Paris - 1966
(Le livre de poche - 610)
191 p. - 16,5 x 11 cm.

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X31744 livres d'occasion, brochés, état et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
1,49 €
Chez Abebooks

 

 Lancés à la poursuite de l'un des derniers rezzous, les lieutenants Marçay et Kermeur, à la tête de 80 méharistes, vont parcourir 1500 km d'ergs et de regs le long de la falaise du Hank, en 42 jours de marche, pour rattraper les fuyards au puits de Tadjenout. A l'arrivée ils ne sont plus que 50; la fièvre, la soif, l'épuisement ont eu raison de Kermeur et des autres. Le combat dure plusieurs heures, Marçay tue le chef Si Mahmoud et les Reguibats profitent d'un vent de sable pour s'enfuir en abandonnant leurs prises, en tout 20 chameaux. La conclusion est désenchantée: "Le désert et la fatique pour rien…" dit un vieux saharien. Malgré cela "L'escadron blanc", le plus célèbre peut-être des romans sahariens, a suscité de nombreuses vocations. Pourtant Peyré n'est jamais allé au Sahara, il s'est seulement appuyé sur les récits de son frère médecin méhariste et celui-ci a dit: "j'affirme que mon apport a été purement documentaire" mais l'écrivain sait si bien rendre une atmosphère, décrit les gens et les lieux avec tant d'exactitude, qu'il fait passer la magie du désert et de la vie nomade.

Joseph Peyré (1892-1968) est un écrivain français né en Béarn. Etudes de philo et doctorat de droit; après des débuts au barreau de Pau passage par le journalisme puis sur les conseils de Kessel et de Francis Carco se consacrera à l'écriture à partir des années 1920 avec trois thèmes de prédilection: le désert du Sahara, l'Epagne et la tauromachie et la haute montagne.


Il décrira excellemment un Sahara qu'il n'a jamais parcouru, le faisant par intuition personnelle, par une recherche fouillée d'informations et par les témoignages de voyageurs, en particulier de son frère, médecin méhariste, qui participa lui-même au raid relaté dans L'Escadron blanc. Pour son œuvre littéraire Joseph Peyré sera fait officier du Mérite Saharien