Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BADIAN Seydou - La saison des pièges

Plus de vues

  •  BADIAN Seydou - La saison des pièges

BADIAN Seydou

La saison des pièges

NEI - CEDA - Présence africaine - Abidjan - Paris - 2008
ISBN: 9782844873316
222 p. - 11 x 17,5 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 7,10 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X46547 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
5,00 €
Chez Abebooks

 Son premier roman "Sous l'orage", reste, cinquante ans après sa parution, un grand classique de la littérature africaine, que des générations de lycéens continuent à étudier. L'auteur Seydou Badian, aux multiples destins, tour à tour médecin, homme politique, fidèle à ses engagements qui le conduisirent, des années durant, à supporter la condition inhumaine des prisonniers politiques, et une des grandes consciences de son temps. Ministre des premiers gouvernements du Mali indépendant, le brillant écrivain eut pendant de nombreuses années, la plume dilettante au grand désespoir de ses admirateurs. Après " Les dirigeants africains face à leur peuple " qui lui valut le Grand Prix de l'Afrique Noire en 1965, le "Sang des masques" et " Noces sacrées" dans les années soixante-dix, le silence du romancier prévalut au profit d'une intense activité internationale. Son humanisme, sa connaissance des hommes et des évènements le conduisirent auprès des plus grands de ce monde qui sollicitaient ses conseils pour profiter de sa sagesse et de son expérience. Avec " La saison des pièges", Seydou Badian, reprend son bâton de pèlerin et renoue avec le roman social pour dénoncer les outrances et les abus qui caractérisent souvent les dirigeants africains d'aujourd'hui. Insatiable défenseur des valeurs morales indispensables à l'harmonie des sociétés, donnant à la tradition comme à la modernité la place qui doit leur revenir, Seydou Badian perpétue son oeuvre en 2008, celle de l'écrivain majeur des Indépendances qu'il est resté.

Seydou Badian Kouyaté est né à Bamako en 1928, il fait ses études de médecine à Montpellier, militant du RDA il sera nommé ministre du plan par Modibo Keita en 1962 et écrira l'hymne national du Mali. Après le coup d'état de 1968, il est déporté à Kidal où il restera 7 ans détenu. Il écrit en prison Le sang des masques (sur des cartons de sucre). Libéré en 1975 il s'exilera au Sénégal. Il est le père du styliste Lamine Xuly Bët
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter