Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MARAN René - Asepsie noire !

Plus de vues

  •  MARAN René - Asepsie noire !

MARAN René

Asepsie noire !

Jean-Michel Place - Paris - 2007
ISBN: 9782858936724
(Les cahiers de Gradhiva histoire et archives de l'anthropologie [nº 31])
64 p., préface de René Hénane, postface de Claude Maran - 17 x 23,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 12,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63681 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
8,40 €
Chez Priceminister
X44023 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
8,40 €
Chez Amazon

 D’origine africaine et de nationalité française, le poète-romancier René Maran est né aux Antilles en 1887 et appartient à la catégorie des écrivains au parcours multiculturel. De sa formation intellectuelle en Occident, il a conservé la mémoire et le respect, mais il est sans cesse ramené à ses racines lointaines, à ses ancêtres. Jusqu’à sa mort en 1960, il passe sa vie à rendre hommage au continent noir, notamment à travers des ouvrages consacrés à ses animaux (Djouna, chien de brousse en 1927, M’bala l’éléphant en 1944) et surtout à sa politique coloniale. En effet, dès 1943, René Maran se lance dans l’écriture d’une série de volumes intitulée les Pionniers de l’empire. C’est dans cette perspective que s’inscrit Asepsie Noire, un texte depuis longtemps introuvable qui manifeste justement cette double appartenance, ce double héritage. Déjà récompensé en 1921 par le jury du Goncourt pour son roman Batouala, René Maran pénètre une fois encore les profondeurs de l’âme humaine.

 
Conscience ouverte et ouvrante sur le monde, René Maran pose un regard à la fois curieux et tolérant sur des habitudes médicales qui restent encore très proches de la nature. Il démontre ainsi que chaque geste de guérison, d’hygiène ou de soin est indissociable d’une tradition ancestrale. Grâce à de nombreuses illustrations, quelquefois étonnantes, l’auteur transmet donc une vision « ethno-médicale » d’un monde loin de toute civilisation.
 
Texte de prévention, acte chirurgical, Asepsie Noire critique colonisateurs et colonisés et sauve ces deux clans de l’opprobre grâce à la médecine. L’attente est nécessaire - à l’instar d’une convalescence - du jour où l’animal social qu’est l’être humain recouvre une certaine forme de santé et pour que se réalise enfin le rêve de René Maran : l’Osmose ethnique.

Réédition d'une très curieuse plaquette devenue introuvable; elle est composée de plusieurs petits chapitres indépendants décrivant les usages médicaux de populations d'Afrique Centrale (et en particuler le lavement…). Texte à rapprocher de celui concernant les légendes d'Afrique Centrale paru dans la revue Œuvres libres en 1933 et qui accorde également une place importante aux soins périnataux.

Intitulé des chapitres:
- de la colonisation en général et de la colonisation médicale en particulier,
- les sorciers et les sociétés secrètes,
- sorciers blancs et sorciers noirs,
- les noirs et l'hygiène,
- de l'accouchement et de la puériculture,
- traitement de certaines douleurs locales, de la dysenterie et de la blennorrhagie,
- à propos de l'excision et de la circoncision - aphrodisiaques,
- appendicite et fièvre jaune,
- conclusions.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala