Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 VILLASANTE CERVELLO Mariella, BEAUVAIS Chistophe de (direction de) - Colonisations et héritages actuels au Sahara et au Sahel. Problèmes conceptuels, état des lieux et nouvelles perspectives de recherche (XVIII-XXe siècles). Volume II

Plus de vues

  •  VILLASANTE CERVELLO Mariella, BEAUVAIS Chistophe de (direction de) - Colonisations et héritages actuels au Sahara et au Sahel. Problèmes conceptuels, état des lieux et nouvelles perspectives de recherche (XVIII-XXe siècles). Volume II

VILLASANTE CERVELLO Mariella, BEAUVAIS Chistophe de (direction de)

Colonisations et héritages actuels au Sahara et au Sahel. Problèmes conceptuels, état des lieux et nouvelles perspectives de recherche (XVIII-XXe siècles). Volume II

L'Harmattan - Paris - 2007
ISBN: 9782296040250
554 p., préface de Catherine Coquery-Vidrovitch - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 42,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X65860 livres neuf, brochés, état et prix divers 5 à 8 jours
39,90 €
Chez Abebooks
X40413 livres neuf, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
42,00 €
Chez Amazon

Longtemps négligé, le thème de l'expansion coloniale impérialiste en Afrique et en Asie et parfois ailleurs - a donné lieu à des travaux importants en France depuis la dernière décennie du XXe siècle. Le fait n'est pas fortuit. En effet, la période coloniale, avec ses excès de violence, d'arrogance, ses politiques raciales et sa tolérance de l'esclavage, remettait en question les idées de " progrès social " si importantes dans la rhétorique étatique française. L'exception française face à l'oubli de l'histoire coloniale tient peut-être au fait qu'en France l'histoire est idéologisée par " tradition nationale ". La mise à distance du fait colonial paraît, encore aujourd'hui, un exercice difficile qui devrait pourtant être adopté pour mieux comprendre le présent et envisager le futur. Or, si les perceptions du passé colonial ont commencé à se transformer c'est probablement parce que l'histoire coloniale a rattrapé le présent politique et culturel avec les migrations massives des ressortissants des anciennes colonies africaines et asiatiques. En France, les violences urbaines de l'automne 2005 ont montré l'importance de tensions sociales associées à la marginalité des Français issus de l'immigration, notamment ceux originaires des anciennes colonies françaises. Dans cet ouvrage collectif, nous voulons proposer une nouvelle manière d'analyser la question coloniale et les héritages contemporains post-coloniaux dans la région saharo-sahélienne de l'Afrique, en prêtant une attention spéciale aux cadres comparatifs et interdisciplinaires. Nous proposons vingt-quatre contributions écrites par des historiens, des anthropologues et des politistes portant sur les problèmes conceptuels de l'étude des colonisations en Afrique, sur le fait colonial lui-même et enfin sur les héritages contemporains. L'approche interdisciplinaire, qui associe l'histoire avec l'anthropologie et la politologie, nous permet de comprendre les relations complexes qu'entretient le passé, souvent très proche, avec le présent. Nous tentons de remettre en question les catégories et les méthodes analytiques positivistes et nationalistes qui ont servi et qui servent encore à décrire et à interpréter le fait colonial européen des XIXe et du Xxe siècle, à partir d'une perspective qui place l'expansion impérialiste, l'héritage post-colonial, et l'invention des traditions au centre de l'analyse. Cependant, si cette expansion impérialiste fait partie de l'histoire européenne, notre perspective privilégie le point de vue et l'histoire des sociétés sahariennes et sahéliennes. C'est l'histoire africaine qui nous intéresse au premier chef et c'est pour la mettre en lumière que nous nous intéressons à l'histoire des puissances coloniales européennes présentes (la Grande Bretagne, la France, l'Italie, l'Espagne, le Portugal) au Sahara et au Sahel.

Sommaire détaillé:
Deuxième Partie: Approche comparative du fait colonial (suite)
- Timothy Cleaveland / Changements identitaires, émigration et colonialisme à Walâta, cité ancienne de Mauritanie. L'histoire politique des Lemhâjîb (XVII-XXe siècles), pp. 69-122,
- Yahya ould el-Bara / Les réponses et lesfatâwâ des érudits Bidân face à l'occupation française en Mauritanie (fin XIXe-Xxe siècles), pp. 123-154,
- Christopher Harrison / La peur européenne de l'Islam. Coppolani et la pacification de la Mauritanie, pp. 155-192,
- Gian-Paulo Clchi Novati / Administration et politique indigène en Libye dans la première phase du colonialisme italien (1911-1919), pp. 193-230,
- Josep Lluis Mateo Dieste / Un colonialisme tardif et compensatoire. Pouvoir, résistance et clientélisme au Protectorat espagnol du Maroc (1912-1956), pp. 231-269.
Troisième partie: Les héritages coloniaux dans la période contemporaine
- Paulo de Moraes Farias / Au-delà de l'opposition coloniale entre l'authenticité africaine et l'identité musulmane. L'œuvre de Waa Kamisoko, barde moderne et critique du Mali, pp. 271-308,
- Josep Lluis Mateo Dieste / Les Espagnols dans l'imaginaire des Marocains du Protectorat. Les jeux politiques de la mémoire collective, pp. 309-350,
- Benjamin Acloque / L'idée de frontière en milieu nomade: héritage, appropriation et implications politiques actuelles (Mauritanie, Sahara Occidental), pp. 351-382,
- Jean-Noël Ferrié / La place de la colonisation européenne dans la modernisation du politique en Afrique du Nord. Constitutionnalisme, démocratie et autoritarisme au Maroc et en Egypte, pp. 383-408,
- Alice Bellagamba / La construction coloniale du gouvernement local. Fonctionnaires Britanniques et Chefs de District en Gambie contemporaine, pp. 409-444,
- Mariella Vllasante Cervello / Négritude, tribalitude et nationalisme en Mauritanie. Des héritages coloniaux en matière d'idéologie et de Commandement, pp. 445-498,
- Alberto Lopez Bargados / Ces orgueilleux seigneurs du désert saharien. Imazges coloniales et post-coloniales des Sahraouis en Espagne, pp. 499-516,
- Christophe de Beauvais / Mémoire coloniale, violences urbaines et identité nationale en France: la complexité d'une histoire immédiate, pp. 517-545.
Mariella Villasante Cervello est née à Lima au Pérou. Elle a débuté ses recherches d'anthropologie sociale en Mauritanie en 1986. Sa monumentale thèse de doctorat, préparée à l'EHESS sous la direction de Pierre Bonte et soutenue en 1989 porte sur le thème: Solidarité et hiérarchie au sein des Ahl Sîdi Mahmûd. Essai d’Anthropologie historique d’une confédération tribale mauritanienne, XVIIIè-XXème siècle.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter