Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 KODJO-GRANDVAUX Séverine, KOUBI Geneviève (sous la direction de) - Droit et Colonisation

Plus de vues

  •  KODJO-GRANDVAUX Séverine, KOUBI Geneviève (sous la direction de) - Droit et Colonisation

KODJO-GRANDVAUX Séverine, KOUBI Geneviève (sous la direction de)

Droit et Colonisation

Emile Bruylant - Bruxelles - 2006
ISBN: 9782802721529
(Droit, territoires, cultures ; 07)
424 p. - 16 x 24 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 86,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X50043 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
35,00 €
Chez Amazon

 Esquisser quelques pistes de recherches qui, relatives à la colonisation, placent, explicitement ou implicitement, l’objet “ droit ” soit en leur centre, soit à leur marge, sans se référer aux divers mouvements de décolonisation initiés par la reconnaissance du droit des peuples à l’autodétermination, n’allait pas de soi . Si la réflexion sur un rapport entre « droit et colonisation » contribue, le plus souvent, à retracer la force de l’influence des discours politiques coloniaux dans les systèmes juridiques applicables et appliqués dans les colonies, et si la prégnance des discours juridiques sur la construction des ordonnancements des normes et règles de droit dans les Etats aujourd’hui décolonisés demeure à chaque fois relevée - le maintien de certaines relations de dépendance dans l’ordre économique venant la conforter -, fortes d’une approche interdisciplinaire, et sans prétendre faire œuvre d’historien, les analyses conduites dans ce volume voudraient inverser quelque peu cette tendance. S’attachant à la constante, aujourd’hui mobilisée dans tous les espaces du droit, des notions d’expérience et d’expérimentation à propos de la colonisation, elles questionnent les contextes et les modes de fabrication des concepts philosophiques, des représentations politiques et des notions juridiques, qui ont fondé les systèmes de droit “métropolitains” dans les sociétés démocratiques contemporaines, - systèmes qui, tributaires des réalités coloniales passées, s’inventent une continuité par delà les siècles et les années.. Les différentes contributions ici rassemblées invitent ainsi à s’interroger sur la validité d’une hypothèse selon laquelle les colonies auraient été des « laboratoires du droit ». Cette lecture permet alors de se saisir des enjeux idéologiques des lectures du droit dans l’histoire de la colonisation et les aspects stratégiques des lectures de l’histoire de la colonisation dans et par le droit.

 Voir la note de lecture de Hervé Guillorel publiée par la revue Droit et Cultures 52 | 2006 : Iran et Occident. Hommage à Kasra Vafadari

Avec les contributions de : Jean-Godefroy BIDIMA, Jean-François BOUDET, Maria Stella BRESCIANI, Odile DELFOUR-SAMAMA, Claudine HAROCHE, Arlette HEYMANN-DOAT, Sabine JEAN-BAPTISTE JOACHIM, Séverine KODJO-GRANDVAUX, Geneviève KOUBI, Silvia Hunold LARA, Jacqueline MONTAIN DOMENACH, Bernard NGANGO, Bernard MOURALIS, Bernard PACTEAU, Roland RICCI, Mathieu TOUZEIL-DIVINA.

Sommaire:
- Logique coloniale et logique d'Empire : le cas de la France,
- Séverine Kodjo-Grandvaux / Discours coloniaux et réception des droits africains : entre négation et (re)-construction,
- Silvia Hunold Lara / La différence de l'esclavage : les lois sur le vêtement et le port d'arme dans le Brésil du XVIIIe siècle,
- L'héritage du colonisateur : Une polémique sur les institutions brésiliennes dans les années 1920-1940,
- Roland Ricci / La construction du cadre juridique de la colonisation de l'Algérie : La difficulté d'administrer une possession conquise par mesure de rétorsion,
- Droit et guerre d'Algérie,
- L'ordre public, mode de légitimation juridique et politique de " la guerre " en Algérie,
- Claudine Haroche / Réflexions sur le sentiment d'humiliation dans la colonisation,
- Droits et colonisations en Louisiane : rencontres, interprétations, défis,
- Droit de vote et suffrage universel dans le Cameroun " français ",
- Colonisation et justice administrative,
- Les colonies et la construction du droit administratif français,
- Mathieu Touzeil-Divina / Eloka : sa colonie, son wharf, son mythe, mais pas de service public ?
- Proposition de lecture : liens entre administration et instruction dans les vieilles colonies,
- Vers une appropriation privée de la biodiversité.
Geneviève Koubi est Professeur agrégé de droit public, actuellement en poste à l’Université Paris 8 et membre du Centre d’Etudes et de Recherches de Sciences administratives et politiques.