Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BOSHAB Evariste - Pouvoir et droit coutumiers à l'épreuve du temps

Plus de vues

  •  BOSHAB Evariste - Pouvoir et droit coutumiers à l'épreuve du temps

BOSHAB Evariste

Pouvoir et droit coutumiers à l'épreuve du temps

Academia Bruylant - Louvain La Neuve - 2007
ISBN: 9782872098736
(Bibliothèque de droit africain ; 05)
338 p., préface de Marc Maesschalck - 16 x 24 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 45,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X45554 livre neuf, broché 5 à 8 jours
45,00 €
Chez Amazon

 Fondamentalement évolutives, essentiellement intégratives, les coutumes ont été, du fait de la colonisation, confinées dans des territoires ethniques sous l'autorité d'un pouvoir dit coutumier, souvent autoritaire, aujourd'hui sclérosé. Comment ne pas remarquer que ces coutumes, prises au piège des conflits et tiraillements des autorités étatiques, imprègnent cependant la vie politique, religieuse et économique en Afrique subsaharienne ? 

L'auteur tente d'apporter un éclairage nouveau sur la possibilité qu'ont les coutumes de ressouder la chaîne de solidarité rompue, entre gouvernés et gouvernants par l'institution sinon l'intrusion d'un droit dont les repères sont difficilement saisissables par la majorité. S'observent alors un sentiment diffus d'injustice, dont les principaux instigateurs sont les chefs coutumiers, ainsi qu'un regain de vitalité des droits coutumiers et traditionnels africains dans les agglomérations urbaines, en raison de l'incapacité du droit dit moderne de résoudre les litiges sans blesser l'une des parties. 
Ceci ne signifie nullement que le pouvoir coutumier serait devenu la machine à remonter le temps pour remettre l'Afrique subsaharienne sur orbite. Entre l'oubli et la dénégation du pouvoir coutumier de plus en plus cachectique, l'évidence demeure l'enracinement des droits coutumiers qui, par moments, asphyxient le droit d'origine occidentale. 
L'inventaire et l'approfondissement des droits coutumiers et traditionnels africains s'imposent pour insuffler de la cohérence aux gouvernabilité et gouvernance africaines.
Sommaire:
Préface
Avant-Propos
Introduction

Chapitre premier: Visage décomposé
- L'impossible tentative de maintenir une coutume authentique
- L'impact de la mondialisation sur les coutumes ancestrales
- L'ambiguïté dans la perception de l'autorité traditionnelle
- Du choc à la fêlure d'un modèle

Chapitre 2: Dilution de l'autorité traditionnelle
- Délocalisation de l'autorité traditionnelle
- Désacralisation de l'autorité traditionnelle
- Vagabondage et mendicité de l'autorité traditionnelle
- Inconstance ou inconsistance ?

Troisième Chapitre: Visage insaisissable ou impact du pouvoir coutumier sur la vie de la population
- Sur le plan politique
- Sur le plan religieux
- Sur le plan économique
- Sur le plan juridique
- Le droit écrit avalé par le droit coutumier

Quatrième partie: Visage recomposé
- La disparition de l'autorité traditionnelle
- La sauvegarde de l'autorité traditionnelle par l'administration
- L'Etat perçu par l'autorité traditionnelle
- Le dysfonctionnement de l'Etat

Conclusion: Introduction d'une praxis démocratique
Postface
Annexes
Bibliographie
Docteur en droit de l'Université catholique de Louvain, lauréat de l'Institut belge des sciences administratives, Evariste Boshab est professeur de droit public à l'Université de Kinshasa.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter