Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 SONY LABOU TANSI - Une chouette petite vie bien osée

Plus de vues

  •  SONY LABOU TANSI - Une chouette petite vie bien osée

SONY LABOU TANSI

Une chouette petite vie bien osée

Lansman - Carnières (Belgique) - 2015
ISBN: 9782807100244
56 p. - 21 x 15 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 10,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X55014 livre neuf, broché 5 à 8 jours
10,00 €
Chez Priceminister

Pour assouvir la vengeance d’une femme, "l’espèce d’homme" qui dirige le pays accepte d’envisager l’exécution d’un de ses généraux. La réaction est immédiate et les signatures de protestation de tous les militaires s’accumulent sur son bureau. Comment se débarrasser de ces "conjurés" sans se mettre à dos les trois-quarts de la planète ? Sur les conseils de son écuyer, il les déporte dans une contrée désertique en leur offrant suffisamment d’eau et de nourriture pour qu’ils puissent juste survivre. Il leur laisse aussi quelques armes pour les inciter à la révolte... et les exterminer ensuite en toute impunité.

Première édition Lansman en 1992
Pour 7 comédiens et 2 comédiennes
Marcel Ntsoni ou Sony (plus connu sous son nom de plume de Sony Labou Tansi) est né en 1947 à Kimwenza en RD Congo; il meurt en 1995 à Brazzaville qu Congo Brazza marquant par le lieu de ces deux événements son appartenance aux deux Congos. Passé par l'Ecole Normale Supérieure d'Afrique Centrale il enseignera le français et l'anglais au Congo Brazza où il passera l'essentiel de sa vie et sera même un temps élu député avant de se voir, en 1994, radié de la fonction publique, passeport confisqué du fait de son opposition au président Lissouba. Romancier, poète et dramaturge, il est l’auteur de six romans, dont Les Sept Solitudes de Lorsa Lopez qui est disponible en Points, et d’une douzaine de pièces de théâtre. La Vie et demie est son roman le plus célèbre.
Faute de soins, il meurt du sida en juin 1995 quelques jours après son épouse atteinte de la même maladie.