Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 SELBONNE Ronald - Albert Béville alias Paul Niger

Plus de vues

  •  SELBONNE Ronald - Albert Béville alias Paul Niger

SELBONNE Ronald

Albert Béville alias Paul Niger

Ibis rouge - Matoury (Guyane) - 2013
ISBN: 9782844504272
(Espace Outre-Mer)
304 p., 21 illustrations, préface de Christiane Taubira, bibliographie - 17 x 24 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 25,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X51030 livre neuf, broché 5 à 8 jours
25,00 €
Chez Amazon

 Albert Béville (1915-1962), de son nom de plume Paul Niger, aura marqué de son empreinte la littérature négro-africaine et antillaise ainsi que l'histoire politique des Antilles et de la Guyane. Poète, romancier, essayiste, militant politique, il est du premier cercle autour d’Alioune Diop qui va porter sur les fonts baptismaux la revue Présence Africaine. Initiateur avec, entre autres, Édouard Glissant du Front des Antillais et Guyanais pour l’autonomie, dissous par de Gaulle, il portera une critique radicale de l’assimilation et sera un des penseurs fondateurs du « nationalisme » antillais.

Florilège de témoignages : Aimé Césaire estime qu’il « a été un des ouvriers de la résurrection de l’Afrique. […] Son expérience des affaires administratives, sa connaissance du monde, sa probité intellectuelle, son tranquille courage, sa mesure, […] faisaient de lui, un leader irremplaçable » ; pour Édouard Glissant « Albert Béville était parmi nous irremplaçable » ; et Guy Tirolien, « ne pense pas qu’il y ait beaucoup de Guadeloupéens qui aient été aussi favorisés par le destin pour faire un tel travail de jardinier intellectuel ».
Cette biographie retrace pour la première fois le parcours de l’écrivain et de l’intellectuel engagé en s’appuyant sur des archives inédites. L’auteur lève aussi le voile sur les conditions non élucidées de la mort d’Albert Béville dans le crash d’un Boeing d’Air France le 22 juin 1962 en Guadeloupe.
Sommaire:
Avant-propos
Préface
État des lieux
Introduction : Prophylaxie d'un syndrome de Stockholm

INITIATION
Le son des Morts
Comme un chant de sève
Retour sur une certaine littérature
De la littérature d'engagement
Enfin, Sartre vint !
Une littérature d'abstention
Paroles antillaises « à briser le tympan »

AU RYTHME DES ANCÊTRES
Niger-Nigrorum
Cette Afrique-là

AU CŒUR DU FLAMBOYANT
Sur le Front antillo-guyanais
Témoignages…
« Ceux qui se croient digne d'espérer redressent la charrue et raniment la lampe »
Arrêt sur texte…
« Et mon âme rechute en débauche d’espoir »
« Casino-ti-baleon »
Mort au rendez-vous de la Patrie 6
Au nom du père et du frère
Le crash du Château de Chantilly : accident ou attentat ?
Vol au-dessus de la Barbouzerie
Dura lex…
La femme du commandant…
Paroles d’historien…
Piste guyanaise…
Les ombres du rapport d’enquête
En attendant Guadeloupe
Destination finale…

UNE NÉGRITUDE GÉOMÉTRIQUE
Physique de l’Identité
Proposition pour un dépassement non dialectique…
Géométrie de l’Idensité

Conclusion
Effluves du réel merveilleux antillais
Réception littéraire
Arrêt sur image…
Postérité politique
Le nationalisme guadeloupéen, informe suprême de l’assimilation
Le pays-sans-Homme et les hommes-sans-pays
Les intellectuels-minéraux
Ce continent las ! 7
Faut-il blanchir Senghor…
Édouard Glissant : frère rêvé, frère réel
Aimer par contumace
Mode d’emploi rétroactif…
« […] partout où l’homme a pris souffrance peut naître entre ses bras un poème »

Épilogue
Strip-tease
Ablution et ben-démaré…
Art poétique

Annexes
Acte de naissance d’Albert Béville
« Discours de la Saint-Charlemagne », Albert Béville
« Rhapsodie Caraïbe de Katherine Dunham », Paul Niger
« Problèmes des pays sous-développés, Albert Béville
« Perspectives d’avenir des Antilles et de la Guyane », Albert Béville
« Rapport politique du congrès constitutif du Front des Antillais et Guyanais pour l’Autonomie », Albert Béville
« L’Assimilation, forme suprême du colonialisme », Paul Niger
« De l’autonomie à la fraude », Albert Béville 3
« La Guadeloupe devant son destin », Albert Béville
« Portrait d’un Antillais », Édouard Glissant
« Paul Niger, poète guadeloupéen », Florette Morand
« Paul Niger n’est qu’un absent », Joseph Lative