Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 TCHICAYA U TAM'SI Gérald-Félix - Légendes africaines

Plus de vues

  •  TCHICAYA U TAM'SI Gérald-Félix - Légendes africaines

TCHICAYA U TAM'SI Gérald-Félix

Légendes africaines

Nouveaux Horizons - 1967
(Nouveaux horizons - L 61)
263 p., préface de Mercer Cook - 17,5 x 11,5 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X58681 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
10,00 €
Chez Amazon
X63466 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
2,00 €
Chez Abebooks

 

 Plusieurs rééditions: en 1968 puis 1973

Gérald-Félix TCHICAYA prend en 1957 le pseudonyme de U Tam'si (qui parle pour son pays), pseudonyme que prendra aussi Marcel Sony dit Sony Labou Tansi.
Né en 1931 sur la plaine côtière de Pointe-Noire au Congo, il quitte son pays dès l'âge de 15 ans pour la France où son père, Jean Félix Tchicaya, est député. Celui-ci prédestine son fils au métier de magistrat mais l'enfant rebelle quitte l'école avant son baccalauréat pour exercer plusieurs petits métiers et se livrer à l'écriture. À 24 ans, il publie son premier recueil Le Mauvais sang et est unanimement considéré comme le poète africain le plus doué de sa génération. Sa voix, qui pourtant refuse de s'associer aux chantres de la négritude, demeure la plus importante qui se soit révélée depuis celle d'Aimé Césaire. En 1960, au moment des indépendances africaines, il met sa plume au service de Patrice Lumumba, mais celui-ci est assassiné.
Meurtri, il revient en France et s'occupe de l'éducation auprès de l'Unesco jusqu'en 1986, date à laquelle il prend une retraite anticipée pour se consacrer entièrement à l'écriture, jusqu'à sa mort en 1988 (notice Présence Africaine)