Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DEGORCE Alice (éditeur) - Chants funéraires des Mossi (Burkina Faso)

Plus de vues

  •  DEGORCE Alice (éditeur) - Chants funéraires des Mossi (Burkina Faso)

DEGORCE Alice (éditeur)

Chants funéraires des Mossi (Burkina Faso)

Classiques Africains - Paris - 2014
ISBN: 9782912839299
(Classiques africains - 33)
316 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 26,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63716 livre neuf, broché 5 à 8 jours
26,00 €
Chez Amazon

 Des veillées de chants sont organisées lors des funérailles mossi pour tous les défunts ou défuntes décédés des suites d’une mort jugée socialement acceptable et alors que leur statut permet la tenue de rites funéraires. Cet ouvrage présente un corpus de chants recueillis au Burkina Faso lors de deux veillées, organisées respectivement pour un vieil homme en 2003 et pour une vieille femme en 2007. Ces chants funéraires, tout en traitant du deuil et de la mort, abordent aussi des thèmes qui ont directement trait aux problématiques du quotidien. Ce va-et-vient entre ces deux registres, l’un lié à la mort et l’autre à la vie, introduit au cœur des objectifs du rituel, qui vise à la fois le traitement de la mort et du deuil, et le retour à la vie quotidienne des proches des défunts.

La fondation de la collection « Classiques africains » répond au besoin, fortement ressenti par beaucoup, de donner à l’expression orale ou écrite africaine toute la diffusion à laquelle elle peut légitimement prétendre, et de multiplier le nombre des documents littéraires sur lesquels pourront s’appuyer ultérieurement les recherches et la réflexion sur les civilisations de l’Afrique.
Classique, chacune des oeuvres retenues pour la publication l’est déjà dans sa propre civilisation, comme actualisation sans cesse renouvelée de genres au travers desquels s’expriment depuis des millénaires musiciens et poètes, conteurs, sages et historiens. Ces oeuvres ne sont pas pour autant les fruits de la seule tradition et l’événement inspire souvent ceux qui ont quelque chose à dire ou à chanter. Aussi serait-il bien vain de chercher à distinguer, dans les textes qui seront offerts, ce qui est « moderne » de ce qui ne l’est pas. L’héritage africain se réinvente tous les jours dans sa substance comme dans sa présentation.
En donnant à des oeuvres orales une forme écrite, leurs éditeurs arrêtent certes ce processus de création littéraire. Mais à ces oeuvres l’imprimerie offre alors une chance : celle d’être consacrées non plus seulement par le temps, mais par la civilisation d’autrui, d’être enseignées « dans les classes », bref de trouver leur place dans la littérature universelle.
Quant aux oeuvres déjà écrites, cette collection contribuera, espérons-nous, à leur assurer la diffusion plus large qu’elles méritent.
 
The creation of the series “African Classics” fills a widely felt need to provide African forms of expression, both written and oral, with the wide reading public they deserve, and to increase the number of literary documents available for future research and reflection on the civilizations of Africa.
Every one of the works in the series is already a classic in its own civilization — a renewed instance of the various genres by which musicians and poets, sages, historians and story-tellers have expressed themselves for milleniums. These works, however, are not wholly products of tradition ; much of what is told or sung is inspired by current events. As a result it would be pointless to try to determine which of these texts is “modern” and which is not. Both in its subject-matter and in its forms of presentation the African heritage is constantly being re-invented.
By giving written form to oral works, the editors, to be sure, are interrupting the process of literary creation. But printing these works gives them a certain rare opportunity, to be consecrated by a civilization not their own, to be taught “in the classroom”, in short to take their place within the body of universal literature.
As for written works, this series, we hope, will aid in providing them with the wider public they deserve.

 Cet ouvrage présente un corpus de chants recueillis au Burkina Faso, en pays mossi, lors de deux veillées, organisées respectivement pour un vieil homme en 2003 et pour une vieille femme en 2007. Ces chants funéraires, tout en traitant du deuil et de la mort, abordent aussi des thèmes qui ont directement trait aux problématiques du quotidien.