Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 LE COEUR Charles - Mission au Tibesti. Carnets de route (1933-1934). Edités par Marguerite Le Coeur

Plus de vues

  •  LE COEUR Charles - Mission au Tibesti. Carnets de route (1933-1934). Edités par Marguerite Le Coeur

LE COEUR Charles

Mission au Tibesti. Carnets de route (1933-1934). Edités par Marguerite Le Coeur

Editions du CNRS - Paris - 1969
213 p., 17 planches h.t., 3 cartes dont une dépliante - 25 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X52650 livres d'occasion, toile bise éditeur, à partir de: 5 à 8 jours
25,00 €
Chez Priceminister
X63501 livres d'occasion, toile bise éditeur, à partir de: 5 à 8 jours
40,00 €
Chez Abebooks

 

En 1932 Charles Le Cœur a préparé un projet de mission au Sahara Central, au Tibesti région mal connue sinon grâce au superbe récit de Gustav Nachtigal. Son hypothèse est que ce massif montagneux d'accès difficile doit être une montagne refuge, lieu de contact de civilisations entre Afrique Blanche et Afrique noire en particulier. Marcel Mauss va obtenir pour son élève une bourse de la fondation Rockfeller. Le Cœur partira de Colomb-Béchar en novembre 1933. Il nous livre dans cet ouvrage son journal de mission, d'abord la traversée du Sahara jusqu'à Niamey puis le voyage par Kano et Fort-Lamy jusqu'à Faya et surtout ensuite sa vie quotidienne et ses observations brutes au Tibesti. C'est un texte sensible et éclairant, superbe introduction à la culture touboue qui nous est ainsi donné.

Charles Le Cœur (1903-1944) est un socio-anthropologue français qui focalisera ses études sur le Maroc ainsi que sur les peuples Teda-Daza du Niger et du Tchad. Il effectue son premier séjour au Tibesti en compagnie de son épouse Marguerite (elle-même géographe) durant les années 1933-35 et en rapporte une très abondante documentation. Il travaillera en 1942-43 au Niger dans le massif de Termit puis dans le Kawar et Bilma. Ils fuiront tous deux à chameau la France de Pétain mais seront rattrapés et emprisonnés à Bilma. En décembre 1943, libéré, il se met à la disposition de l'autorité militaire, participe à la campagne d'Italie et y trouve une mort prématurée.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter