Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour

Plus de vues

  •  PETRE-GRENOUILLEAU Olivier - Les traites négrières. Essai d'histoire globale

PETRE-GRENOUILLEAU Olivier

Les traites négrières. Essai d'histoire globale

Gallimard - Paris - 2006
ISBN: 9782070339020
(Folio Histoire ; 148)
733 p. - 10,8 x 17,8 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 13,10 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X42522 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
6,15 €
Chez Priceminister
X68759 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
9,62 €
Chez Amazon

Monstrueuse, la matière de ce livre l'est, pour deux raisons. Le sujet, d'abord : le trafic d'hommes noirs, " infâme trafic " jusque dans les justifications qu'on a voulu lui trouver, philosophiques, religieuses, économiques, politiques. Monstrueuse aussi, son étendue dans l'espace, de l'Afrique à la Méditerranée orientale puis de l'Afrique aux Amériques, le fameux " commerce triangulaire " n'étant que l'une de ses composantes ; et dans le temps, puisque cette histoire est longue de près de quatorze siècles. Il fallait à Olivier Pétré-Grenouilleau, pour maîtriser dans sa totalité l'étude de ce trafic et l'ériger en objet historique, une approche globale, qui mettrait en relation l'histoire de l'esclavage avec d'autres domaines de la recherche historique - histoire des idées, des comportements, de l'industrialisation... Cette méthode comparative, alliée à une vision à la fois panoramique et plongeante, permettrait de découvrir comment des logiques différentes, propres à l'Afrique noire, au monde musulman et à l'Occident, ont pu se connecter pour donner naissance aux traites négrières. Comment, une fois pris le pli, enclenché l'engrenage négrier, les traites ont évolué jusqu'à leur terme, résultat d'une dynamique abolitionniste, certes ambiguë, mais radicale. De l'esclavage antique à la mise en place de nouveaux systèmes d'exploitation de l'homme, ce livre restitue pour la première fois dans son ensemble la complexité d'une histoire débarrassée des clichés et des tabous, riche aussi de révoltes et de combats. Un des phénomènes mondiaux à l'origine du monde moderne.

 Un ouvrage fondamental pour disposer d'un état des connaissances actualisé et global sur la traite des noirs.

Olivier Grenouilleau (anciennement Pétré-Grenouilleau) est un universitaire et historien français (né à Rumilly en 1962). Professeur à l'Université de Bretagne-Sud puis à Science Po Paris, son champ de recherche privilégié depuis 1990 est l'étude des traites négrières et en particulier de celle pratiquée par le port et la ville de Nantes.
Son ouvrage majeur "Les Traites négrières. Essai d'histoire globale" affirme tout à la fois que le terme de génocide est impropre pour qualifier la traite négrière (le but ultime en étant le profit et non l'extinction d'une race ou communauté) et d'autre part que la traite occidentale s'inscrit dans une histoire beaucoup plus large de l'exploitation de l'homme incluant la traite orientale (arabe) et la traite inter-africaine. L'un des premiers à mettre en cause le discours établi, il va s'attirer de nombreuses et virulentes critiques. Au vu du caractère peu discutable de ses sources, la majorité du corps universitaire lui apportera son soutien; les travaux ultérieurs de nombreux autres chercheurs lui donneront raison sans en rien enlever quoi que ce soit à l'horreur de la traite.