Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 TRENGA Georges - Le Bura-Mabang du Ouadaï. Notes pour servir à l'étude de la langue Maba

Plus de vues

  •  TRENGA Georges - Le Bura-Mabang du Ouadaï. Notes pour servir à l'étude de la langue Maba

TRENGA Georges

Le Bura-Mabang du Ouadaï. Notes pour servir à l'étude de la langue Maba

Institut d'Ethnologie - Paris - 1947
(Travaux et mémoires de l'institut d'ethnologie ; 49)
XIV-300 p., carte, Introduction de Henri Labouret - 18,5 x 29 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63786 livre d'occasion, broché 5 à 8 jours
32,86 €
Chez Abebooks

 Dans le Soudan central, le sultanat du Ouadaï fut fondé au XVII° siècle par des tribus arabes et maba. Le Bura-mabang, langue des Maba, était avec l'arabe le parler administratif et commercial du Ouadaï. Paru en 1946, cet ouvrage présente un ensemble de notes rassemblées de 1903 à 1907 par l'auteur, alors officier-interpréte dans le territoire militaire du Tchad. Il comporte un rappel de l'histoire des guerres et de la généalogie des sultans du Ouadaï ; une étude morphologique et phonétique du bura-mabang, langue utilisée alors par un tiers des habitants du pays (étude complétée par un lexique de mots français avec leur traduction en bura-mabang et en arabe, qui montre les emprunts du bura-mabang à l'arabe). Une suite de vingt-cinq récits historiques transcrits, traduits et annotés illustrent cette étude, fournissant des précisions historiques et ethnologiques, complétés par des notes dues le plus souvent à l'observation directe

Georges Trenga, né à Alger en 1881, intègre les Affaires Indigènes de Tunisie en 1903; il est mis en octobre 1904 à disposition du ministre des colonies pour servir dans les territoires militaires de l'Oubangui-Chari-Tchad où il restera jusqu'en 1907. C'est pendant cette période qu'il rassemble les informations contenues dans cet ouvrage.