Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MESSI-METOGO Eloi - Dieu peut-il mourir en Afrique ? Essai sur l'indifférence religieuse et l'incroyance en Afrique

Plus de vues

  •  MESSI-METOGO Eloi - Dieu peut-il mourir en Afrique ? Essai sur l'indifférence religieuse et l'incroyance en Afrique

MESSI-METOGO Eloi

Dieu peut-il mourir en Afrique ? Essai sur l'indifférence religieuse et l'incroyance en Afrique

Karthala - Presses de l'UCAC - Paris - 1997
ISBN: 9782811109172
(Chrétiens en liberté)
256 p. - 24 x 16cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 24,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X14905 livre neuf, broché 5 à 8 jours
24,00 €
Chez Amazon
X65330 livre neuf, broché 5 à 8 jours
24,00 €
Chez Abebooks

Il faut s'en persuader, même si cela va à l'encontre du discours habituellement tenu : l'étude objective des traditions connues révèle que les Africains ne croient pas tous en un Dieu unique, créateur, rémunérateur et vengeur. La croyance à l'au-delà n'est pas aussi évidente qu'on le dit souvent. Il y a des cas d'incroyance dans les sociétés traditionnelles, et il existe une tradition de pensée critique à l'égard de la religion que l'on trouve dans un grand nombre de contes. L'indifférence et l'incroyance se rencontrent aussi dans certaines sociétés contemporaines, non seulement parmi les lycéens, les étudiants et les intellectuels, mais aussi parmi les cadres, les commerçants, les employés. Les devoirs religieux sont habituellement négligés, la religion a peu de place dans les préoccupations de la vie quotidienne, les vérités de foi fondamentales sont mises en question. Il n'est pas rare que romanciers, sociologues, philosophes d obédience marxiste ou non, présentent la religion comme une mythologie périmée, un frein au progrès de l'humanité, un instrument de domination et d'exploitation ou, tout simplement, comme une absurdité. L'effondrement des régimes communistes ne signifie pas nécessairement la mort de la pensée de Marx. Curieusement, le message final du Synode africain (mai 1994) ne souffle mot de l indifférence religieuse et de l'incroyance en Afrique. On pense, bien à tort, qu elles ne concernent pas l'Afrique et qu à tout prendre il ne s agit que d'importations étrangères tant il va de soi que l'Africain est doué d'« un sens naturel de la présence de Dieu ». Et si ça n était pas le cas ? Certes, il ne s'agit pas dans cet ouvrage d'opposer à la thèse d une Afrique incurablement religieuse, celle d'une Afrique irreligieuse. Il s'agit en fait d'aller au-delà des traditions les mieux assurées et de poser clairement un certain nombre de questions, qui paraîtront peut-être à certains inopportunes, mais dont la vie quotidienne des villes et des campagnes africaines révèle dès aujourd'hui l'urgence. L'étude du phénomène religieux en Afrique noire est bien moins avancée qu'il n y paraît et le chantier est immense.

Y a-t-il une heure pour poser les bonnes questions ? Est-il trop tôt pour se demander si l'Afrique noire sera toujours religieuse ? C'est ce sujet qu'aborde le présent essai sur l'indifférence religieuse et l'incroyance en Afrique noire.

Professeur de théologie à l'université catholique d'Afrique centrale (UCAC) à Yaoundé (Cameroun), Éloi Messi-Metogo a publié, entre autres études, Théologie africaine et ethnophilosophie, Problèmes de méthode en théologie africaine (Paris, L'Harmattan, 1985).
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter