Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 KUOH Christian-Tobie - Le Cameroun de l'après-Ahidjo (1982-1992). Tome III de Mon témoignage

Plus de vues

  •  KUOH Christian-Tobie - Le Cameroun de l'après-Ahidjo (1982-1992). Tome III de Mon témoignage

KUOH Christian-Tobie

Le Cameroun de l'après-Ahidjo (1982-1992). Tome 3 de Mon témoignage

Karthala - Paris - 1992
ISBN: 9782865373819
(Tropiques)
160 p. - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 19,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X41281 livre neuf, broché 5 à 8 jours
19,00 €
Chez Amazon

 Dans une première partie intitulée "Le temps des illusions et des désillusions", il trace le tableau des années 1982-1992 : l'évolution des mentalités à l'aube de la troisième décennie de l'indépendance, les espoirs mis dans le nouveau chef d'Etat et, finalement, la régression qui s'est manifestée dans les différents domaine de la vie publique. Une illustration de cette myopie dans la conduite des affaires d'intérêt national nous est donnée dans la seconde partie, avec le récit des difficultés et des problèmes rencontrés par l'auteur, dans ses années de gestion de la Commune urbaine de Douala.

Christian-Tobie Kuoh, né à Douala, est entré dans l'Administration en janvier 1942, à sa sortie de l'ancienne Ecole supérieure du Cameroun. Collaborateur de premier rang du premier président de la République du Cameroun, Ahmadou Ahidjo, il a exercé conjointement, entre 1960 et 1964, les fonctions de directeur du Cabinet civil et de secrétaire général de la Présidence ; puis, de juillet 1964 à juillet 1970, celles de directeur général du Contrôle de l'Etat et de ministre délégué à l'Inspection générale de l'Etat. Président-directeur général de la Régie nationale des chemins de fer du Cameroun de 1978 à 1982, il a été par la suite maire de Douala, de janvier 1983 à avril 1989. Il est aujourd'hui décédé.