Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 ZIEGLER Jean - La victoire des vaincus. Oppression et résistance culturelle

Plus de vues

  •  ZIEGLER Jean - La victoire des vaincus. Oppression et résistance culturelle

ZIEGLER Jean

La victoire des vaincus. Oppression et résistance culturelle

Seuil - Paris - 1988
ISBN: 9782020098786
(L'Histoire immédiate)
246 p. - 24 x 15,5 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X970 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
3,62 €
Chez Abebooks

 De plus en plus souvent dans l'hémishère Sud les conflits armés, révoltes, contradictions sont d'essence culturelle. Le choc de la modernité - celle de la rationalité marchande et technicienne ou celle de la révolution matérialiste - ébranle en profondeur des sociétés traditionnelles hier encore cohérentes. Et celles-ci résistent plus farouchement qu'on aurait pu l'imaginer. Elles se savent porteuses d'une cohérence, d'une chaleur, d'un sens que nous avons, le plus souvent, perdus. D'où la violence de leur refus et l'échec répété des modernisateurs.

Au Nicaragua, la raison révolutionnaire des sandinistes échoue devant la raison autonome des Misquitos, barricadés dans leur spécificité. A Cuba, le castrisme d'origine hispanique et blanche n'a pas vraiment su intégrer la culture "nègre" pourtant majoritaire, mais entachée du soupçon d'opposer un frein au progrès. En Ethiopie ou dans les Républiques musulmanes d'URSS, la logique du socialisme scientifique se heurte à la même résistance culturelle. Au Burkina-Faso ou dans les îles du Cap-Vert, conscients des embûches de l'unilinéarisme des modèles de "développement" et sans doute favorisés de ce point de vue par la pauvreté des ressources de leur pays et leur manque d'attrait aux yeux des nouveaux colonialistes, les dirigeants cherchent à fonder leur politique sur les valeurs ancestrales qui ont permis à leur peuple de survivre et de créer des sociétés originales.
 
Apparemment pourtant, presque partout, un contradiction profonde et grave oppose le désir de déracinement, de la dilution de toute identité culturelle. Et c'est sans doute ce type de contradiction - culturelle plus qu'économique - qui dominera l'histoire de l'hémisphère Sud dans les années à venir. Sur cette question, Jean Ziegler, spécialiste et homme de terrain, propose ici tout à la fois un grand reportage sociologique et un essai flamboyant.

 Au Sud les conflits prennent bien souvent la forme d'un choc entre la modernité (celle de la rationalité marchande ou de la révolution matérialiste) et les valeurs culturelles traditionnelles et celles-ci résistent formidablement mettant souvent en échec le "progrès". Exemples pris pour l'Afrique en Ethiopie, au Burkina Faso ou au Cap vert.

Jean Ziegler, né en 1934 à Thoune (canton de Berne) est un sociologue, altermondialiste et homme politique suisse, docteur en droit et en sociologie. Il fut rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l'alimentation de 2001 à 2008, et est aujourd'hui membre du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Professeur émérite de sociologie à l'Université de Genève, il a consacré l'essentiel de son œuvre à dénoncer les mécanismes d'assujettissement des peuples du monde et tout particulièrement le rôle déterminant joué par la Suisse et ses finances dans ce processus…..