Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GREENE Graham - Voyage sans cartes (Libéria)

Plus de vues

  •  GREENE Graham - Voyage sans cartes (Libéria)

GREENE Graham

Voyage sans cartes (Libéria)

Seuil - Paris - 1951
(Pierres vives)
300 p., 16 pl.h.t. et une carte - 14 x 19 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X51154 livres d'occasion, reliure et état divers. A partir de: 5 à 8 jours
2,80 €
Chez Abebooks

 Ce n'est pas uniquement l'attirance pour l'inconnu, le pittoresque ou l'insolite, habituelle composante du goût des voyages, qui' incite l'écrivain anglais Graham Greene à se rendre avec sa cousine en 1936, au Libéria, sur le golfe de Guinée. Cet État d'Afrique offre encore l'image d'un pays que n'a pas atteint -ou corrompu la civilisation du XXe siècle dont le machinisme outrancier et la sophistication semblent devoir étouffer l'âme des hommes des temps modernes. Visiter le Liberia sera un retour revigorant à la nature.

Dans la pratique, l'entreprise présente un certain nombre de difficultés à commencer par celle de se diriger à travers un pays dont les cartes n'indiquent, la côte exceptée, que la mention «cannibales.» II faut se fier à un guide, emmener des porteurs pour acheminer les bagages, prévoir argent et nourriture, des médicaments aussi. Il faut se défier des maladies, des fauves, des serpents, des rats... II faut enfin se défaire de ses manies de civilisé habitué à l'eau courante, su tout-à-l'égout et aux horaires fixes pour avancer dans la forêt, coucher dans les cases et vivre avec les indigènes.
Telle est l'expérience extraordinaire et enrichissante que Graham Greene relate avec humour dans ce Voyage sans cartes. (4eme de couverture édition LGF)

 Le récit d'un voyage fait par Graham Greene au Liberia en 1936 en compagnie de sa  cousine Barbara à la rencontre d'une Afrique qu'il recherche aussi primitive que possible

Graham Greene (1904-1991), écrivain britannique de premier plan, fortement attiré par les pays lointains, sera un temps recruté par le MI6 et utilisera ses voyages (en Sierra Leone par exemple) pour faire du "renseignement" au profit de la Couronne. Plusieurs romans (Le fond du problème, La saison des pluies) et deux récits de voyage (Voyage sans cartes et A la recherche d'un personnage) concernent l'Afrique noire.