Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 LEIDERER Rosmarie, GUARISMA Gladys (avec la collaboration linguistique de) - La médecine traditionnelle chez les Bekpak (Bafia) du Cameroun : d'après les enseignements, les explications et la pratique du guérisseur Blabak-A-Nnong  - Volume I

Plus de vues

  •  LEIDERER Rosmarie, GUARISMA Gladys (avec la collaboration linguistique de) - La médecine traditionnelle chez les Bekpak (Bafia) du Cameroun : d'après les enseignements, les explications et la pratique du guérisseur Blabak-A-Nnong  - Volume I
  •  LEIDERER Rosmarie, GUARISMA Gladys (avec la collaboration linguistique de) - La médecine traditionnelle chez les Bekpak (Bafia) du Cameroun : d'après les enseignements, les explications et la pratique du guérisseur Blabak-A-Nnong  - Volume II

LEIDERER Rosmarie, GUARISMA Gladys (avec la collaboration linguistique de)

La médecine traditionnelle chez les Bekpak (Bafia) du Cameroun : d'après les enseignements, les explications et la pratique du guérisseur Blabak-A-Nnong

Haus Völker und Kulturen - Sankt Augustin - 1982
(Collectanea Instituti Anthropos ; 26 et 27)
2 volumes de 360 et 312 p., ill., cartes - 16,5 x 24 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X64923 2 volumes d'occasion, brochés 5 à 8 jours
60,00 €
Chez Abebooks

 Le Premier volume porte en sa première partie sur le guérisseur et sa fonction et nous présente le mythe d'origine des Bekpak, la généalogie de Blapak-à-Nnong, le guérisseur ainsi que le récit de son propre apprentissage et du processus de passage du pouvoir de gurir de son père à lui-même. Ensuite débute la description de la "materia medica" proprement dite.

Le deuxième volume apporte le complément  de la "materia medica" (une grande partie de la "materia medica" étant traitée dans la deuxième partie du premier volume c'est des renseignements complémentaires sur l'usage de ces produits que sont décrits avec plus de précision dans le volume 2) ; ce volume se termine par un très complet lexique bafia de la médecine traditionnelle des Bekpak.
 
Le terme "materia medica" désigne, dans cette étude, l'ensemble des matériaux et des ingrédients d'origine minérale, animale et végétale dont dispose le guérisseur pour l'exercice de sa profession. La sience médicale connaît les propriétés curatives d'un grand nombre de ces produits. Mais selon la conception des Bekpak sur le mal et la maladie, l'arsenal de leurs remèdes dépasse souvent ce que la médecine scientifique d'aujourd'hui est disposée à reconnaître comme moyen de guérison. Ainsi dans leur conception, les présages, les oracles, les purifications figurent aussi parmi les moyens de guérison. Nous les incluons donc dans l'objet de notre étude.
 
En outre la "materia medica" protège l'homme et ses biens contre les esprits destructeurs. De plus, la "materia medica" apporte à l'homme le bonheur, c'est-à-dire la santé, la fécondité, la joie, la réussite, une bonne récolte, la paix, la réconciliation; par contre, la "materia medica" peut apporter un malheur ou unir les auteurs d'un mal, par xemple frapper de mort un meurtrier.

 Les Bafia sont une population bantoue occupant la rive droite du Mbam (sous préfecture de Bafia) au centre du Cameroun en zone de contact forêt-savane. Langue parlée: Bafia avec environ 60.000 locuteurs.

 
Rosemarie Leiderer, allemande, titulaire d'une thèse sur la médecine et les plantes médicinales au XVI e siècle, sera professeur d'allemand au lycée de Bafia de 1969 à 1973, puis deviendra l'assistante d'un guérisseur traditionnel qui lui enseigne son savoir. C'est Gladys Guarisma qui transcrira la totalité des enregistrements effectués.
- Gladys Guarisma est linguiste. Chercheur retraitée du LACITO/CNRS. Thèse de doctorat ès lettres : Le bafia (r-kpa?), langue bantoue (A53) du Cameroun, Université Paris V, 1992