Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 KAVWAHIREHI Kasereka - V. Y. Mudimbe et la ré-invention de l'Afrique. Poétique et politique de la décolonisation des sciences humaines

Plus de vues

  •  KAVWAHIREHI Kasereka - V. Y. Mudimbe et la ré-invention de l'Afrique. Poétique et politique de la décolonisation des sciences humaines

KAVWAHIREHI Kasereka

V. Y. Mudimbe et la ré-invention de l'Afrique. Poétique et politique de la décolonisation des sciences humaines

Rodopi - Amsterdam - New-York - 2006
ISBN: 9789042018396
(Francopolyphonies ; 04)
421 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 118,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X60296 livre neuf, broché 5 à 8 jours
118,00 €
Chez Amazon

 V.Y. Mudimbe est connu comme une figure de proue de la pensée africaine. Avec L’Odeur du père, L’Écart et The Invention of Africa, il s’est frayé une trace toujours plus importante dans le cheminement des études africaines, dans le cadre des études littéraires et culturelles, de la philosophie et des théories postcoloniales. Auteur d’une œuvre romanesque et poétique remarquable, Mudimbe n’avait jamais à ce jour été présenté dans la totalité de son œuvre vaste, embrassant la philosophie et la fiction romanesque. La monographie de Kasereka Kavwahirehi vient combler cette lacune et, de surcroît, pour la première fois l’œuvre littéraire et scientifique, francophone et anglophone de Mudimbe est abordée dans ses liaisons organiques et ses lignes de force. Suivant Mudimbe dans sa traversée des frontières, territoriale et linguistique, générique et disciplinaire, Kasereka Kavwahirehi élucide les enjeux esthétiques, épistémologiques et existentiels de la démarche mudimbienne dont le but ultime est la fondation d’un nouveau discours africain sur le monde, libéré des pesanteurs coloniales. Les contextes existentiels, idéologiques et culturels africains, européens et américains de sa prise de parole et le rapport à ses sources d’inspiration (Foucault, Lévi-Strauss, Sartre, Jean de la Croix, Senghor, Mabika Kalanda, etc.) sont analysés pour mieux apprécier son travail d’appropriation recréatrice et éclairer la controverse qui accompagne sa réception dans certains milieux académiques. En fin de compte, cette œuvre paradoxale apparaît à la fois comme une archéologie du discours africain et « un récit pour soi » ou une histoire du sujet africain allant de la réification coloniale à la liberté de se poser comme la source d’un discours à travers lequel il réinvente l’Afrique et lui donne une nouvelle destinée loin des pièges réductionnistes, que ceux-ci relèvent de l’eurocentrisme ou de l’afrocentrisme.

Sommaire:
Introduction

Première partie: Archéologie du discours mudimbien
Chapitre I: Le devenir du projet mudimbien à travers quatre situations
Chapitre II: La négritude et son héritage littéraire, scientifique et idéologique
Chapitre III: Le procès de la négritude autour des années 1970

Deuxième partie: La prise de parole mudimbienne et l’esthétique de la subjectivité
Introduction
Chapitre IV: Prise de parole : structure, stratégie et visée
Chapitre V: Les régimes énonciatifs poétique, romanesque et théorique
Chapitre VI: V. Y. Mudimbe et la quête d’une parole poétique authentique
Chapitre VII: Subjectivité, énonciation et subversion dans les essais
Chapitre VIII: La subjectivité et ses enjeux dans les romans et l’autobiographie

Troisième partie: Critique et dépassement des langages en folie
Introduction
Chapitre IX: Question de méthode : du bon usage de Sartre, Foucault, Lévi-Strauss et du contexte américain
Chapitre X: La structure de la raison coloniale et l’invention de l’Afrique
Chapitre XI : Vers une poétique et une politique africaines de l’altérité
Chapitre XII: Le dépassement des langages en folie

Conclusion générale
Bibliographie
I. Ouvrages et articles de V. Y. Mudimbe
II. Autres ouvrages consultés
Index
Table des matières
Kasereka Kavwahirehi a fait ses études à Kinshasa, à Louvain et à Kingston, Canada. Enseignant au Département des Lettres françaises de l’Université d’Ottawa, il est l’auteur de trois recueils de poèmes, dont Pascalie. Journal d’un Errant (2002) et L’amande du temps (2006), et de nombreux articles parus dans diverses revues et collectifs. Il travaille notamment sur la contribution du discours romanesque à la problématique de la décolonisation du discours africain. Ses domaines de recherche sont les littératures francophones, la philosophie africaine et les sciences humaines.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter