Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 CISSOKO Aya - N'ba. Ma mère

Plus de vues

  •  CISSOKO Aya - N'ba. Ma mère

CISSOKO Aya

N'ba. Ma mère

Calmann-Lévy - Paris - 2016
ISBN: 9782702144756
272 p. - 14 x 20 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 17,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X68320 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
10,18 €
Chez Abebooks
X68319 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
8,99 €
Chez Amazon

 « Je n’aime pas la saleté ! » Tout doit être propre et en ordre, à commencer par les enfants. L’hygiène a occupé une place prépondérante dans son éducation et dans la nôtre. Ma mère regrette le temps où elle nous lavait elle-même. Rien de mieux que le gant de crin et un bloc de savon de Marseille pour obtenir un résultat irréprochable. « Je vais frotter jusqu’à ça brille. » Elle arrive à se convaincre que la peau fonce depuis que ce n’est plus elle qui s’en occupe : « Tu es en train de noircir. »

 
N’ba, « ma mère » en bambara, est l’émouvant hommage d’Aya Cissoko à sa mère, née dans un petit village malien, qui débarque en France au milieu des années 70, vêtue d’un simple boubou en wax et chaussée de tongs en plastique.

 L'histoire de Massiré Dansira, originaire de Kakoro Mountan au Mali, mère de Aya Cissoko et qui repose aujourd’hui au cimetière de Thiais en banlieue parisienne. 

 
Rien que la révolte de l'auteur quant à la suffisance des hommes qui s'accaparent la mort de sa mère et les rites qui l'accompagnent mérite qu'on s'attache à ce livre qui semble par ailleurs fort bien écrit.
 
Aya Cissoko, trente et un ans, championne du monde de boxe anglaise en 2006, puis étudiante à l’Institut d’études politiques de Paris.