Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 ROUCH Jean - Cocorico ! Monsieur poulet

Plus de vues

  •  ROUCH Jean - Cocorico ! Monsieur poulet

ROUCH Jean

Cocorico ! Monsieur poulet

Editions Montparnasse - Paris - 2007
ISBN: 3346030016480
(Le geste cinématographique)
Un DVD de 144 mn - 14 x 18,9 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 14,99 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X48727 neuf, un dvd en coffret 5 à 8 jours
14,99 €
Chez Amazon

 Le cinéaste ethnologue français mourait il y a trois ans sur une route du Nord du Niger, sa seconde patrie. Références en Afrique comme en Europe, les films de ce refondateur du cinéma ethnographique et grand amoureux du Continent noir étaient depuis quelques temps devenus difficiles à voir. Les Editions Montparnasse proposent de les rédouvrir, et notamment le road movie délirant Cocorico ! Monsieur Poulet

 Trois films de Jean Rouch: Cocorico ! Monsieur Poulet (1974, 93 min), Bataille sur le grand fleuve (1950, 33 mn), Cimetières dans la falaise (1951, 18 min)

Contenu du DVD:
Cocorico ! Monsieur Poulet (1974, 93 min)
Dans une 2 CV bringuebalante, Lam, surnommé M. Poulet, s’en va en brousse chercher les poulets qu’il vendra à Niamey. Assisté de Tallou et Damouré, il espère faire des affaires juteuses. Mais les imprévus s’accumulent, les poulets sont introuvables, le fleuve Niger difficile à traverser. Et une diablesse ne cesse de jeter des sorts.

À propos de « Cocorico ! Monsieur Poulet »
« Ce film a peut-être été le plus drôle à faire. Lam avait proposé un documentaire sur le commerce du poulet, nous décidons d’en faire un film de fiction réalisé par Dalarou, nouveau réalisateur multinational et tricéphale : Damouré Zika, Lam Ibrahima Dia, Jean Rouch. Nous avons été dépassés dans l’improvisation par les incidents : la voiture de Lam n’avait ni freins, ni phares, ni papiers. Ses pannes continuelles modifiaient sans cesse le scénario prévu (…). Alors l’invention était continuelle et nous n’avions aucune autre raison de nous arrêter que le manque de pellicule ou le fou rire qui faisait trembler dangereusement micros et caméras. »

Jean Rouch

Bataille sur le grand fleuve (1950, 33 min)
Épopée fluviale au cours de laquelle les pêcheurs Sorko chassent au harpon les hippopotames du fleuve Niger. Une compétition magique entre l’animal et l’homme.

Cimetières dans la falaise (1951, 18 min)
Document ethnologique et bouleversant témoignage sur les funérailles d’un jeune noyé en pays dogon, falaise de Bandiagara au Mali.