Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DIOUF Jean-Leopold - Dictionnaire wolof-français et français-wolof

Plus de vues

  •  DIOUF Jean-Leopold - Dictionnaire wolof-français et français-wolof

DIOUF Jean-Leopold

Dictionnaire wolof-français et français-wolof

Karthala - Paris - 2004
ISBN: 9782845864542
(Dictionnaires et langues)
592 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 49,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X38990 neuf, cartonnage éditeur 5 à 8 jours
49,00 €
Chez Amazon

 Ce nouveau dictionnaire compte 10 000 entrées wolof-français et 4 600 français-wolof. Chacune des entrées wolof comporte transcription phonétique, catégorie grammaticale, variantes, indice de classe pour les noms, étymologie, sens, exemple et traduction. De nombreux proverbes sont cités. Certains articles renvoient au Précis de grammaire donné en introduction. Le corpus a été collecté au cours de voyages d'étude dans les régions du Cayor, du Saloum, du Baol, du Walo et de la presqu'île du cap Vert. L'auteur a aussi utilisé des documents écrits et des bandes sonores radiodiffusées ou provenant d'émissions télévisées. Le vocabulaire des principaux domaines de la vie contemporaine y est traité, comme celui de la santé, de l'agriculture, de la vie sociale, de la culture et de la religion.

Le wolof est la principale langue du Sénégal. Il se rattache au groupe ouest-atlantique, qui comprend plusieurs autres langues sénégalaises, comme le sérère, le diola et le peul. Il est la langue maternelle des Wolof. Dont le Cayor (Thiès) est le berceau. Son aire recouvre également le Baol (Diourbel), le Ndiambour (Louga), le Saloum et le Walo. Il est également parlé en Gambie et dans la frange sud de la Mauritanie. Dans la région du cap Vert, les Lébou parlent un dialecte particulier, qui ne pose cependant pas de problème majeur d'intercompréhension. Il est aussi langue véhiculaire pour de nombreux Sénégalais non wolof. Les locuteurs de langue maternelle wolof représenteraient 45 % de la population nationale, qui est estimée à huit millions de personnes, mais on évalue à près de 65 % l'ensemble de la population sachant parler wolof.

Jean-Léopold Diouf docteur en linguistique, a été chercheur au Centre de linguistique appliquée de Dakar (Université Cheikh Anta Diop) et professeur de wolof à l'Alliance franco-sénégalaise de 1984 à 1998. Après deux années passées à la Tokyo University of Foreign Studies en tant que professeur invité, il est actuellement maître de conférences à l'INALCO (Langues'O) à Paris, où il enseigne le wolof. Il a publié aux mêmes éditions, en collaboration avec Marina Yaguello, J'apprends le wolof (1991).