Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 LAAY KAMARA - Goneg nit ku nuul gi. L'enfant noir - version wolof

Plus de vues

  •  LAAY KAMARA - Goneg nit ku nuul gi. L'enfant noir - version wolof

LAAY KAMARA (CAMARA Laye)

Goneg nit ku nuul gi. L'enfant noir - version wolof

L'Harmattan - Paris - 2007
ISBN: 9782296035096
166 p. - texte en wolof, traduction du français de Jean-Léopold Diouf et Stéphane Robert - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 15,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X40260 livre neuf, broché 5 à 8 jours
15,00 €
Chez Amazon

Il s'agit du récit autobiographique d'un jeune guinéen, l'Enfant noir, célèbre texte de Camara Laye né à Kouroussa en Haute Guinée en 1928 et mort en 1980 à Dakar au Sénégal en exil. La version proposée ici en wolof est traduite du français et participe de la connaissance d'un classique de la littérature.

Écrivain guinéen, Camara Laye (1928-1980) est né à Kouroussa, un village de Haute-Guinée, le 1er janvier 1928. Après des études à l'école française, il part à Conakry, la capitale, poursuivre sa scolarité. Titulaire d'un C.A.P. de mécanicien, il tente, sans succès, de devenir ingénieur en France. C'est alors que Camara Laye, qui traverse une période de désarroi, publie L'enfant noir, son premier roman, en 1953 et, un an plus tard, Le regard du roi. En 1956, à l'époque où la Guinée s'apprête à devenir indépendante, il retourne à Conakry et, jusqu'en 1963, occupe des fonctions importantes au ministère de l'Information, avant de s'exiler définitivement au Sénégal devant la dérive dictatoriale du régime de Sékou Touré qu'il dénoncera en 1966 dans Dramouss, son dernier roman. Également auteur du Maître de la parole, un recueil de contes griots qui retracent la genèse du Mali, Camara Laye est mort à Dakar, le 4 février 1980.