Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 VILLASANTE DE BEAUVAIS Mariella - Groupes serviles au Sahara. Approche comparative à partir du cas des arabophones de Mauritanie

Plus de vues

  •  VILLASANTE DE BEAUVAIS Mariella - Groupes serviles au Sahara. Approche comparative à partir du cas des arabophones de Mauritanie

VILLASANTE DE BEAUVAIS Mariella (Villasante Cervello Mariella) (sous la direction de)

Groupes serviles au Sahara. Approche comparative à partir du cas des arabophones de Mauritanie

Editions du CNRS - Paris - 2000
ISBN: 9782271056849
(Etudes de l'annuaire de l'Afrique du Nord)
359 p., ill. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 30,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X49927 livres d'occasion, brochés, état et prix divers 5 à 8 jours
14,14 €
Chez Amazon
X65858 livres neuf et d'occasion, à partir de: 5 à 8 jours
20,76 €
Chez Abebooks

Dans le monde contemporain, dominé par les valeurs de liberté et d’égalité sociale, parler de groupes serviles, de relations serviles, d’esclavage paraît anachronique, si ce n’est scandaleux. C’est probablement pour cette raison que le thème reste peu étudié et surtout sujet à de forts tabous dans la plupart des pays concernés, au Sahara, en Afrique et ailleurs. Le cas mauritanien est ainsi régulièrement dénoncé comme le paradigme de la permanence de relations hiérarchiques et serviles. Au-delà de ces accusations qui s’appuient souvent sur des images simplistes et faussées alimentant les préjugés occidentaux sur la sauvagerie des Africains ou la fatalité du destin des esclaves, comment saisir la réalité plus complexe des sociétés hiérarchiques ? L’objectif de cet ouvrage collectif est de dresser un premier état des lieux de la situation historique et contemporaine des groupes serviles au Sahara à partir du cas de la société arabophone (bidân) de Mauritanie. L’ensemble des contributions remet en cause un certain nombre d’idées et d’analyses conventionnelles sur la question, en particulier celles qui considèrent que les hiérarchies et les statuts « serviles » seraient fixes et rigides, associés à un phénotype, et se reproduisant depuis des siècles ad vitam aeternam. C’est une réalité bien distincte qui est ici mise au jour, faite de fluidité, de changement, de mobilité forte et d’un grand métissage culturel et social entre les groupes « libres » et « serviles ». 

Sommaire:
I: Groupes serviles dans la région saharo-saharienne: approche historique
- James F. Searing / Aristocrates, esclaves et paysans: pouvoir et dépendance dans les Etats wolof, 1700-1850, pp. 25-59,
- James L.A. Webb / L'échange commercial de chevaux contre esclaves entre le Sahara occidental et la Sénégambie, XVIIe-XIXe siècles, pp. 59-83,
- Raymond Taylor / Statut, médiation et ambiguïté ethnique en Mauritanie précoloniale (XIXe siècle). Le cas des Ahl al-Gibla et des Ahel Gannâr, pp. 83-97,
- Benjamin Acloque / Embarras de l'Administration coloniale. La question de l'esclavage au début du XXe siècle en Mauritanie, pp. 97-121,
- E. Ann McDougall / Un monde sens dessus dessous: esclaves et affranchis dans l'Adrar Mauritanien, 1910-1950, pp. 121-145.

II. Le paradigme mauritanien contemporain
- Olivier Leservoisier / Les hrâtîn et le Fuuta Tooro, XIXe-XXe siècles: entre émancipation et dépendance, pp. 147-169,
- Urs Peter Ruf / Diguettes, barrages, bétail: les enjeux de l'émancipation des hrâtîn et des 'abîd en Mauritanie centrale, pp. 169-195,
- Meskerem Brhane : Histoire de Nouakchott: discours de hrâtîn sur le pouvoir et l'identité, pp. 195-235.

III. Statuts, race et histoire. Perspectives de recherche
- Hélène Claudot-Hawad / Captif sauvage, esclave enfant, affranchi cousin. La mobiité statutaire chez les touaregs (Imajaghen), pp. 237-267,
- Gilles Boëtsch, Jean-Noël Ferrié / De la modernité paradoxale, du point de vue de l'anthropologie physique sur les groupes serviles du Sahara, pp. 267-277,
- Mariella Villasante de Beauvais / La question des hiérarchies sociales et des groupes serviles chez les bidân de Mauritanie, pp; 277-323,

- Julio Caro Baroja / Hiérarchies sociales et esclaves noirs au Sahara Espagnol, 1952-1952, pp. 325-359.
Mariella Villasante Cervello est née à Lima au Pérou. Elle a débuté ses recherches d'anthropologie sociale en Mauritanie en 1986. Sa monumentale thèse de doctorat, préparée à l'EHESS sous la direction de Pierre Bonte et soutenue en 1989 porte sur le thème: Solidarité et hiérarchie au sein des Ahl Sîdi Mahmûd. Essai d’Anthropologie historique d’une confédération tribale mauritanienne, XVIIIè-XXème siècle.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter