Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 ROGER (Mr. Le Baron), ROGER Jacques-François - Recherches philosophiques sur la langue ouolofe, suivies d'un vocabulaire abrégé français-ouolof

Plus de vues

  •  ROGER (Mr. Le Baron), ROGER Jacques-François - Recherches philosophiques sur la langue ouolofe, suivies d'un vocabulaire abrégé français-ouolof

ROGER (Mr. Le Baron), ROGER Jacques-François

Recherches philosophiques sur la langue ouolofe, suivies d'un vocabulaire abrégé français-ouolof

Dondey-Dupré, père et fils - Paris - 1929
In-8° de 175 p.

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X59443 ouvrage en accès libre 48h
0,00 €
Chez Hathi Trust
X66144 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
380,00 €
Chez Abebooks

 

- Le Baron Jacques-François Roger (1787-1849) est en 1813 avocat auprès de la cour de Cassation de Paris. Il est également franc-maçon (rite écossais philosophique). Il demande à servir aux colonies et se voit refuser le poste de procureur du roi au Sénégal en 1819. La même année il obtient la direction de l'habitation (sorte de ferme modèle) créée par le roi à Koîlel près de St-Louis au Sénégal. Il abandonne la gestion de ce projet qui n'est pas à sa mesure au bout de 18 mois et rentre en France début 1921 avec en poche un plan détaillé de colonisation du Sénégal qu'il soumet au Ministre de la Marine qui le nommera administrateur et commandant du Sénégal en octobre 1821. Il arrive au Sénégal à bord du vaisseau "Panthère" en compagnie de la mère Javouhey qui vient fonder la mission des sœurs de Cluny . Il y restera 6 ans et va avec l'appui d'un auxiliaire nommé Richard développer de très nombreux essais agricoles (notamment à Ndiokouk qui deviendra le champ de Richard ou Richard-Toll et où le Baron se fera construire un véritable petit château: la folie du Baron Roger). Il rentre du Sénégal en 1927 et fera partie des membres fondateurs de la Société française pour l'abolition de l'esclavage. Il meurt du choléra à Paris en 1849.
On lui doit 3 ouvrages sur le Sénégal: Kélédor (1828), Fables sénégalaises (1828) et Recherches philosophiques sur la langue ouolofe (1829).
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter