Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DEMAISON André - L'étoile de Dakar

Plus de vues

  •  DEMAISON André - L'étoile de Dakar
  •  DEMAISON André - L'étoile de Dakar (autre jaquette)

DEMAISON André

L'étoile de Dakar

Presses de la Cité - Paris - 1948
412 p. - 22 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X41793 livres d'occasion, cartonnage éditeur, avec ou sans jaquette, état et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
11,56 €
Chez Abebooks
X64509 livres d'occasion, cartonnage éditeur, avec ou sans jaquette, état et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
3,00 €
Chez Priceminister

 

Un roman colonial intéressant pour deux raisons: Tout d'abord il présente un panorama précis et très vivant du développement de Dakar et des modes de vie des communautés blanches et noires de 1907 jusqu'après la guerre de 14-18: épidémie de fièvre jaune, arrivée des courriers maritimes venus du sud, échanges commerciaux, période de la guerre, débarquement de la première voiture, avec des figures réelles de la vie dakaroise comme Van Vollenhoven ou l'archevêque. Ensuite il constitue un engagement non dissimulé de son auteur (non dénué de restes de préjugés coloniaux) pour revaloriser la pensée, la culture et la langue des indigènes: nombreux recours aux proverbes ou dialogues en lebou ou wolof, toujours pour marquer la sagesse, et si cela ne suffisait pas une postface pour enfoncer le clou. Bref un ouvrage agréable à lire, bien qu'au style et à l'intrigue un peu datés, et surtout des descriptions intéressantes d'un Dakar aujourd'hui bien lointain

André Demaison (1883-1956) est un écrivain africaniste français né à Bordeaux. Il arrive en Afrique en 1903, employé de Maurel et Prom. Son premier poste est en Casamance où il apprendra le diola, le mandingue et le wolof. Il devient ensuite pourvoyeur d'animaux sauvages pour le zoo d'Anvers, ce qui l'amène à parcourir toute le côte jusqu'au Nigeria. Il fait la guerre de 14 comme interprète auprès d'une unité de tirailleurs sénégalais. Puis, après la guerre, se consacre à l'écriture tirant son inspiration essentiellement de ses expériences africaines. Il rédigera le guide de l'Expo Coloniale de 1931. Après 1940, il collaborera avec le régime de Vichy ce qui lui vaudra quelques désagréments (assez passagers) à la Libération. Son oeuvre la plus connue est Le livre des bêtes qu'on appelle sauvages publié en 1929.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter