Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MABANCKOU Alain - Le sanglot de l'homme noir

Plus de vues

  •  MABANCKOU Alain - Le sanglot de l'homme noir

MABANCKOU Alain

Le sanglot de l'homme noir

Fayard - Paris - 2012
ISBN: 9782213635187
181 p. - 12 x 18,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 15,30 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X49061 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
7,44 €
Chez Amazon

 Je suis noir, et forcément ça se voit.

Du coup les Noirs que je croise à Paris m’appellent « mon frère ». Le sommesnous vraiment ? Qu’ont en commun un Antillais, un Sénégalais, et un Noir né dans le Xème arrondissement, sinon la couleur à laquelle ils se plaignent d’être constamment réduits ?J’oublie évidemment la généalogie qu’ils se sont forgée, celle du malheur et de l’humiliation – traite négrière, colonisation, conditions de vie des immigrés...
Car par-delà la peau, ce qui les réunit, ce sont leurs sanglots.Je ne conteste pas les souffrances qu’ont subies et que subissent encore les Noirs. Je conteste la tendance à ériger ces souffrances en signes d’identité. Je suis né au Congo Brazzaville, j’ai étudié en France, j’enseigne désormais en Californie. Je suis noir, muni d’un passe-port français et d’une carte verte. Qui suis-je ? J’aurais bien du mal à le dire.
Mais je refuse de me définir par les larmes et le ressentiment.                                                                                A.M
Né en 1966, au Congo Brazzaville, Alain Mabanckou réside en Californie. Il est professeur titualire de littérature à l'Université de Californie-Los Angeles. Romancier, il a été récompensé par le prix RFO du livre, le prix du roman Ouest-France-Étonnants Voyageurs, le prix des cinq continents de la francophonie et le prix Renaudot. Après Lettre à Jimmy (2007), Le sanglot de l'homme noir est son deuxième livre chez Fayard.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala