Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 MICHEL Marc - Les Africains et la Grande Guerre. L'appel à l'Afrique (1914-1918)

Plus de vues

  •  MICHEL Marc - Les Africains et la Grande Guerre. L'appel à l'Afrique (1914-1918)

MICHEL Marc

Les Africains et la Grande Guerre. L'appel à l'Afrique (1914-1918)

Karthala - Paris - 2014
ISBN: 9782811111465
(Hommes et sociétés)
302 p., ill. photos h.t., cartes et graphiques - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 27,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X40284 livre neuf, broché 5 à 8 jours
27,00 €
Chez Priceminister

Pendant la Grande Guerre, 200 000 « Sénégalais » d’AOF ont servi la France, plus de 135 000 sont venus combattre en Europe, 30 000 d’entre eux, soit un sur cinq, n’ont jamais revu les leurs… Dans le malheur de la guerre, ces sacrifiés ne le furent ni plus ni moins que leurs frères d’armes, les fantassins de la métropole. Néanmoins, leur sacrifice constitue encore aujourd’hui un élément très sensible des relations entre la France et l’Afrique. La « cristallisation » des pensions, autrement dit le gel de la dette contractée par la métropole, reste au cœur du contentieux. C’est l’histoire de cet engagement des Africains au service de la France que retrace d’abord ce livre.
La participation des Africains à la Grande Guerre ne se borne pas à cet impôt du sang. Profondément secouée par une série de catastrophes, sécheresse, épidémies, disette et famine, l’Afrique occidentale française est d’abord confrontée à une crise brutale provoquée par l’entrée en guerre ; puis elle est soumise à un effort de production sans précédent en direction de la métropole. La sortie du conflit ne s’effectue pourtant pas dans le désastre et les révoltes généralisées ; Blaise Diagne, seul Noir « médiatique » à l’époque, réussit même à mener à bien un tout dernier recrutement, au-delà de toute espérance. Mais, comme le montre ce livre, une AOF nouvelle émerge où s’enracinent des germes de protestations modernes.
Enfin, la Grande Guerre a modifié de façon plutôt positive les regards réciproques entre Africains et Français ; mais elle a aussi ouvert la voie à un infâme réquisitoire de « la Honte Noire » (« die schwarze Schande », récupéré dans l’arsenal du racisme hitlérien. C’est aussi la genèse d’un imaginaire empoisonné que veut éclairer ce livre.

Pendant la Grande Guerre 200.000 Tirailleurs Sénégalais ont servi la France et 35.000 d'entre eux sont morts au combat. Les pensions des survivants ont été cristallisées au jour de l'Indépendance, formant le cœur d'un contentieux qui n'est pas encore totalement réglé et qui ne grandit pas la France. Cet ouvrage nous propose une analyse globale de l'effort consenti par l'AOF au moment du conflit et met en lumière les transformations profondes qui en découleront aussi bien dans le regard des Français vis à vis des africains que dans les comportements ultérieurs des Africains rentrés chez eux.

En 2003 première édition révisée (et réduite) d'une thèse de doctorat d'état ayant fait l'objet d'une publication en 1982 sous le titre: L'appel à l'Afrique: contributions et réactions à l'effort de guerre en AOF (1914-1919); ouvrage de base sur le sujet qui était depuis plusieurs années épuisé

Sommaire:
Introduction

Première partie: L'IMPOT DU SANG
Aux origines
Samba Diouf au service de la France : Les premiers recrutements
Du consentement à la révolte
1918 : L'année Diagne

Deuxième partie: COMBATTRE
Les Sénégalais au combat : des expériences à l'emploi massif (1914-1916)
Crise et victoire (1917-1918)
" L'aventure ambiguë "

Troisième partie: PRODUIRE POUR LA GUERRE
Des débuts de guerre dramatiques : la " grande famine " (1914-1915)
Le " champ du commandant " (1916-1919)
Un rêve nouveau de " mise en valeur "

Quatrième partie: UNE AFRIQUE NOUVELLE ?
Impôt du sang et sortie de guerre
Le solde de la guerre : effort économique et changement social
Lendemains de guerre : controverse et mémoire
L’auteur, Marc Michel, est professeur émérite à l’Université de Provence, membre de l’Institut d’études africaines de cette Université. Il a enseigné plusieurs années en Afrique, puis à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l’Université de Clermont-Ferrand II. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire de l’Afrique, l’histoire coloniale et la décolonisation. Il est par ailleurs rédacteur en chef de la revue Outre-mers et membre du Comité scientifique de l’Historial de la Grande Guerre à Péronne.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter