Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 PERROT Claude-Hélène, VAN DANTZIG Albert - Marie-Joseph Bonnat et les Ashanti. Journal, 1869-1874

Plus de vues

  •  PERROT Claude-Hélène, VAN DANTZIG Albert - Marie-Joseph Bonnat et les Ashanti. Journal, 1869-1874

PERROT Claude-Hélène, VAN DANTZIG Albert

Marie-Joseph Bonnat et les Ashanti. Journal, 1869-1874

Société des Africanistes - Paris - 1994
ISBN: 9782908948004
672 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 40,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X57081 livre neuf, broché 5 à 8 jours
40,00 €
Chez Abebooks

 Resté captif des Ashanti pendant quatre ans, Bonnat, dans ce journal enfin retrouvé, raconte ce qu'étaient, vues de l'intérieur, la vie quotidienne et la vie publique dans un puissant Etat de l'Afrique noire juste avant qu'il tombe sous les coups des colonisateurs anglais. La curiosité d'esprit de cet autodidacte donne à ses cahiers une forte originalité.

Double coup de cœur Soumbala: Excellente édition critique d'un document  d'intérêt majeur et superbe publication. Cette aventure commence avec l'arrivée de Bonnat en Côte d'Or en 1869; il y fait commerce dans les villages Ewé de l'est du Ghana actuel et est enlevé en 1870 par les Ashanti et enmené à Kumasi où il passera près de 4 ans en résidence surveillée auprès du roi Kofi Karikari. Le journal du prisonnier décrit au jour le jour la vie quotidienne d'un grand état africain à la veille de la perte de son indépendance.

- Claude-Hélène Perrot est professeur émérite de l'université Paris I-Panthéon Sorbonne (Centre de Recherches Africaines). Elle a publié Les Anyi-Ndényé et le pouvoir, XVIIIe-XIXe siècle (Publications de la Sorbonne, 1982) et Sources orales de l'histoire de l'Afrique (Éditions du CNRS, 1989) ; elle a également dirigé Lignages et territoire en Afrique aux XVIIIe et XIXe siècles (Karthala, 2000).

- Marie-Joseph Bonnat (1844-1882) s'engage comme cuisinier sur le Joseph-Léon bateau armé à Rochefort avec Charles Girard comme commandant. Il se fera déposer sur la côte du Ghana avec un lot de pacotille et fondera un comptoir dans l'intérieur avant d'être pendant 5 ans prisonnier des Ashanti; libéré par les troupes anglaises il retournera cependant au Ghana et y fera fortune.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala