Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BLIXEN Karen - Afrique: La ferme africaine - Ex Africa - Lettres d'Afrique 1914-1931- Ombres sur la prairie

Plus de vues

  •  BLIXEN Karen - Afrique: La ferme africaine - Ex Africa - Lettres d'Afrique 1914-1931- Ombres sur la prairie

BLIXEN Karen

Afrique: La ferme africaine - Ex Africa - Lettres d'Afrique 1914-1931- Ombres sur la prairie

Gallimard - Paris - 2006
ISBN: 9782070782345
(Quarto)
1027 p., traductions du danois et de l'anglais par Alain Gnaedig, Philippe Bouquet, Régis Boyer et al., préface de Martine Bacherich - 13,8 x 20,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 28,40 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X43871 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
12,50 €
Chez Amazon

 L’objectif de ce volume est de réunir fiction, essais, correspondances et « vie et œuvre » afin de parvenir à une confrontation en miroir entre réel et transfiguration par l’écriture. Ici, Karen Blixen, mise à nu entre adversité et sublimation, apparaît telle qu’on ne l’avait jamais donnée à voir.

En 1914, Karen Blixen arrive à Mombasa, au Kenya, pour se lancer avec son époux Bror dans l’exploitation du café. Karen est littéralement envoûtée par l’Afrique. Mais rien ne va marcher comme prévu : Bror ne connaît rien à l’agriculture, encore moins au café, et préfère de loin les safaris au travail de la ferme. Pire, il transmet à Karen la syphilis qu’il a contractée avec les femmes Massaïs. Divorce, tentative courageuse, mais vaine de poursuivre seule l’exploitation qui se révèle un gouffre sans fond, emprunts colossaux auprès de sa famille, et pour finir faillite et retour humiliant au Danemark…
De cette mise en regard entre la magie et le sordide, entre ce qui sera ravagé et l’indestructible, surgit, au-delà de l’oeuvre littéraire, le portrait, non seulement d’une femme, mais de toute une famille, aussi complexe que passionnée.
Descendante d'une famille patricienne du Danemark, la baronne Karen von Blixen-Finecke est née en 1885 près de Copenhague. Elle part en 1914 pour le Kenya afin d'y diriger avec son mari la plantation du café qui lui inspirera son œuvre célèbre, La ferme africaine et y demeure, dix ans après son divorce, jusqu'en 1931. Elle se retire ensuite dans la demeure familiale de Rungstedlund, où elle se consacre à son œuvre jusqu'à sa mort en 1962.