Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DROZ Yvan (sous la direction de) - La violence et les morts. Eclairage anthropologique sur la mort et les rites funéraires

Plus de vues

  •  DROZ Yvan (sous la direction de) - La violence et les morts. Eclairage anthropologique sur la mort et les rites funéraires

DROZ Yvan (sous la direction de)

La violence et les morts. Eclairage anthropologique sur la mort et les rites funéraires

Georg Editeur - IUED - Genève - Paris - 2003
ISBN: 9782825708453
(Ethnos)
285 p. - 19,5 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X45169 livre d'occasion, broché 5 à 8 jours
9,90 €
Chez Priceminister
X63672 livre d'occasion, broché 5 à 8 jours
27,00 €
Chez Amazon

 Pourquoi parler de la mort aujourd'hui ? Qu'est-ce que les anthropologues peuvent bien en dire ? Deux questions que le lecteur de cet ouvrage se posera sans doute. Ce livre - issu d'une recherche menée pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans le cadre du projet sur les disparus en temps de conflits - a deux buts. Le premier est de présenter la diversité des rites funéraires dans le monde d'aujourd'hui. Les textes peuvent être lus comme des études ethnographiques sur la mort. Le second est d'illustrer la multiplicité des regards que les anthropologues portent sur la mort, le deuil et les funérailles. Les articles présentent donc toute la richesse de l'anthropologie actuelle et soulignent qu'un même objet - la mort - donne lieu à des éclairages extrêmement divers. Toutefois, nombre de pratiques funéraires semblent obéir à des structures rituelles communes : la mort est souvent conçue comme un passage et traitée comme telle. La conclusion synthétise, dans la mesure du possible, les très riches contributions. On y verra que la mort n'est nulle part innocente, que, partout, le pouvoir s'en mêle, que la souffrance des endeuillés est toujours accompagnée par le groupe et que les cosmogonies - biomédicale ou sorcellaire par exemple - donnent un sens à l'inquiétante étrangeté de la mort et suscitent des pratiques funéraires souvent apaisantes

Ouvrage issu d'une recherche menée à la demande du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) dans le cadre d'un projet concernant les disparus en temps de conflit. Il s'agit d'une part de présenter la diversité des rites funéraires dans le monde aujourd'hui et d'autre part d'illustrer la multiplicité des regards que les anthropologues portent sur la mort, le deuil et les funérailles.

Articles se rapportant spécifiquement à l'Afrique:
- Gilles Séraphin / Mourir à Douala, pp; 82-100,
- Laurent Monnier / Crise de la mort en République démocratique du Congo, pp. 100-122,
- Hervé Maupeu / La mort dans le Kenya contemporain, pp; 122-136,
- Yvan Droz / diversité de la mort, Diversité des regards anthropologiques, pp. 276-285.
Yvan Droz est docteur ès lettres et sciences humaines, directeur adjoint de l'IUED (2004-2007), enseignant chercheur rattaché à l'Université de Franche-Comté (Besançon), professeur associé à l'université de Laval (Québec).