Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 CAUVIN Charles, CORTIER Edouard, LAPERRINE Henri - La pénétration saharienne: 1906, le rendez-vous de Taoudeni

Plus de vues

  •  CAUVIN Charles, CORTIER Edouard, LAPERRINE Henri - La pénétration saharienne: 1906, le rendez-vous de Taoudeni

CAUVIN Charles, CORTIER Edouard, LAPERRINE Henri

La pénétration saharienne: 1906, le rendez-vous de Taoudeni

L'Harmattan - Paris - 1999
ISBN: 9782738479273
(Les tropiques entre mythe et réalité)
112 p. - 21 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 11,20 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X50866 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
6,37 €
Chez Amazon

 1906, les espaces blancs sur la carte d'Afrique se font de plus en plus rares. Aussi la concurrence pour acquérir la notoriété et l'honneur d'avoir son nom ou même sa photo sur une revue à grand tirage est-elle un aiguillon puissant. Au nord de Tombouctou, les salines de Taoudeni n'ont pas encore été reconnues, et pourtant on a les moyens de le faire. Les compagnies méharistes, créées de fraîche date, ont les cadres compétents et ambitieux ainsi que les montures qu'il faut pour ce raid. Qui aura l'honneur d'être le premier Européen à y mettre les pieds ? Un métropolitain, venu des Territoires du Sud de l'Algérie, ou un colonial venu de Tombouctou ? Rendez-vous est pris, et c'est la course. Le capitaine Cauvin, épaulé par le lieutenant Cortier arrivera le premier. Pour assurer son succès, il partira en avant avec un élément léger. Il arrivera tellement en avance au rendez-vous qu'il ne pourra pas rester suffisamment de temps pour voir le lieutenant-colonel Laperrine venu du nord et retardé par ses guides. Quand les deux détachements se rencontreront enfin, à Gettara, chacun repartira vers son port d'attache du nord (Adrar) et du sud (Tombouctou). Gloire éphémère dont l'histoire garde les traces sous la forme de conférences faites aux sociétés de géographie devant un auditoire de bourgeois, tirés à quatre épingles, amateurs d'émotions fortes et fiers d'associer leurs noms à des hommes prêts à risquer leur vie et celle de leurs hommes pour une parcelle de gloire. Ce livre reproduit le récit de cette aventure raconté par les auteurs eux-mêmes, trois hommes hors du commun à tous points de vue

L'aventure de la reconnaissance méhariste des salines de Taoudenni à travers les textes écrits par les participants eux-mêmes

- Mauride Cortier (1879-1914) sort de Saint-Cyr en 1899 dans l'Infanterie de Marine. Campagne de Madagascar puis affectation en A.O.F dans les Spahis sénégalais. Il va se consacrer à de grands raids sahariens: mission Cauvin en 1906, jonction Alger-Gao-Saint Louis avec le lieutenant Arnaud en 1907; il est le second du capitaine Nieger en 1912 lors de la mission du Transafricain, enfin il réalise en 1913 la première traversée (européenne) Nord-Sud du Tanezrouft à partir de Ouallen, balisant ainsi ce qui deviendra la piste impériale Reggan-Gao (Bidon 5 portera son nom jusqu'à l'Indépendance). Il meurt sur le front en septembre 1914.

- Henri Laperrine (1860-1920), né à Castelnaudary, fait Saint-Cyr puis Saumur; se lie d'amitié avec Charles de Foucauld dès 1881. Officier des Spahis Laperinne va successivement servir au Sénégal, au Soudan (Mali) puis au Sahara à partir de 1897. Il est nommé Commandant Supérieur des Oasis en 1901, crée les Compagnies sahariennes. Retour en Frace en 1910 puis à nouveau au Sahara en 1917. Est tué dans un accident d'avion lors d'un raid aérien Alger-Soudan.