Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 DABENE Olivier, HASTING Michel, MASSAL Julie -  La surprise électorale - Paradoxes du suffrage universel (Colombie,Equateur, France, Maroc, Suède, Turquie...)

Plus de vues

  •  DABENE Olivier, HASTING Michel, MASSAL Julie -  La surprise électorale - Paradoxes du suffrage universel (Colombie,Equateur, France, Maroc, Suède, Turquie...)

DABENE Olivier, HASTING Michel, MASSAL Julie

La surprise électorale - Paradoxes du suffrage universel (Colombie,Equateur, France, Maroc, Suède, Turquie...)

Karthala - Centre de Science Politique Comparative. IEP Aix-en-Provence - Paris - 2007
ISBN: 9782845868441
(Science politique comparative)
264 p. - 24 x 16 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 24,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X31363 livre neuf, broché 5 à 8 jours
24,00 €
Chez Amazon

Les métaphores ne manquent pas pour décrire les résultats inattendus d'une élection. Partout où se déroulent les élections, observateurs et analystes rivalisent d'imagination pour faire part de leur désarroi face à un scrutin dont ils n'avaient pas anticipé l'issue. Journalistes et chercheurs s'efforcent alors de rendre intelligible, et donc acceptable, le produit non prévu d'une addition de votes. Le discours de la surprise est à ce point banalisé qu'une élection confirmant les pronostics " surprendra " par l'absence de surprise qu'elle aura réservée. Ce recours récurrent à la rhétorique de la surprise caractérise bien nos sociétés avides de prévisibilité et qui, en matière électorale, ont développé des techniques sophistiquées de sondage et analyse des intentions de vote. Mais il révèle aussi un des paradoxes de la démocratie représentative, qui doit préserver la liberté d'expression tout en réduisant l'incertitude liée à l'exercice du suffrage. Cet ouvrage revient sur un certain nombre d'élections qui se sont soldées, selon les commentateurs, par des surprises de grande ampleur. Il réunit des efforts de théorisation autour de la notion de surprise en démocratie, et des études portant sur des pays très divers (France, Haute Volta [Burkina Faso], Bénin, Zimbabwe, Maroc, Russie, Colombie, Turquie, Équateur, Bolivie, Suède), caractérisés par des états de consolidation démocratique inégaux, voire même par des régimes autoritaires. L'intérêt de l'exercice comparatif est de montrer que la surprise électorale peut porter sur différents moments ou acteurs des élections (campagnes, candidats, scores, alliances, partis, etc.), qu'elle est redevable de différents types d'explication (modes de scrutin, comportements électoraux, stratégies de campagne, etc.), mais qu'elle résulte toujours de la construction sociale d'attentes politiques.

Sommaire:
- Olivier Dabène, Michel Hastings / Avant-propos, pp. 5-12.

Première partie
- Michel Hastings / La surprise électorale ou les infortunes de l'énonciation, pp. 13-30,
- Paul Bacot / La surprise: éléments de politologie lexicale, pp. 31-42.

Deuxième partie:
- Annie Laurent / La surprise électorale comme mise en défaut d'un attendu. Retour sur les élections sous la cinquième République en France, pp. 43-64,
- Patrick Quantin / Compétition imparfaite et résultats imprévus: expériences africaines, pp. 65-80,
- Benoît Verrier / Retour sur une demi-surprise avortée. La cabndidature de Jean-Pierre Chevènement à l'élection présidentielle de 2002, pp. 81-106.

Troisième partie
- Julie Massal / Le discours de la surprise électorale en contexte de démocratisation: l'exemple des élections équatorienne et bolivienne de 2002, pp. 107-126,
- David Garibay / Usages politiques de la surprise pour qualifier un résultat ambigu. Le référendum de réforme constitutionnelle et les élections locales d'octobre 2003 et présidentielles de 2004 en Colombie, pp. 127-150,
- Myriam Catusse / Les vraies fausses surprises du vote islamique au Maroc. Législatives 2002, pp. 151-182,
- Olga Belova / La surprise dans les élections semi-concurentielles et non concurrentielles. Le cas des élections parlementaires de 2003 et présidentielle de 2004 en Russie, pp. 183-210.

Quatrième partie
- Yohann Aucante / La surprise différée: les élections de 2002 et la dynamique minoritaire-majoritaire en Suède, pp. 211-222,
- Gérard Groc / Les élections turques de novembre 2002: la surprise au-delà de la victoire de l'AKP ?, pp. 223-238,
- Julie Massal / Conclusion, pp. 239-256.
- Olivier Dabène est professeur des Universités à l'Institut d'études politiques de Paris, où il dirige le 1er cycle " Amérique latine, Espagne, Portugal " et la spécialité " Amérique latine " du Master de politique comparée. Il est aussi chercheur au Centre d'études et de recherches internationales (CERI, Paris) et chercheur associé au Centre de science politique comparative (CSPC, Aix). Ses travaux portent sur la démocratie en Amérique latine.
- Michel Hasting est professeur des Universités à l'Institut d'études politiques de Lille et directeur du Centre d'études politiques sur l'Europe du Nord (CEPEN). Ses travaux portent actuellement sur les modèles et modélisations socio-historiques de la démocratie.
- Julie Massal est professeure assistante de relations internationales à l'Institut d'études politiques et de relations internationales (IEPRI) de l'Université nationale de Colombie, à Bogota. Ses travaux portent sur le rôle des mouvements sociaux dans les processus de démocratisation des pays andins, et sur leur place dans les relations internationales.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter