Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 HAREL Xavier - Afrique, pillage à huis clos. Comment une poignée d'initiés siphonne le pétrole africain

Plus de vues

  •  HAREL Xavier - Afrique, pillage à huis clos. Comment une poignée d'initiés siphonne le pétrole africain

HAREL Xavier

Afrique, pillage à huis clos. Comment une poignée d'initiés siphonne le pétrole africain

Fayard - Paris - 2006
ISBN: 9782213627588
(Documents)
288 p. - 13,5 x 21,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 19,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X43607 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
1,68 €
Chez Amazon

Au Congo, au Gabon, au Nigeria, en Angola ou en Guinée équatoriale, on peine à découvrir à quoi a servi la manne pétrolière. Pauvreté, guerres civiles, maintien au pouvoir de régimes dictatoriaux, tel est le bilan peu glorieux de l'exploitation pétrolière en Afrique. La précieuse huile nourrit surtout une corruption débridée. Au Congo-Brazzaville, le président Denis Sassou Nguesso a mis en place une kyrielle de sociétés écrans qui lui ont permis de détourner des centaines de millions de dollars. Mais il bénéficie pour cela de l'« expertise » occidentale. Certaines entreprises françaises, et non des moindres, ainsi que de prestigieux cabinets d'avocats, ont mis leur savoir-faire au service de ce pillage à huis clos. Ne nous y trompons pas. La mobilisation des pays riches (G8) en faveur de l'Afrique ressemble surtout à une opération de communication. Le locataire de l'Élysée amuse la galerie avec sa taxe sur les billets d'avion mais il couve affectueusement une poignée de régimes kleptocrates. George W. Bush prétend s'attaquer aux « postes avancés de la tyrannie » mais il reçoit à la Maison-Blanche les pires dictateurs pourvu qu'ils aient quelques barils à offrir. Tony Blair bataille pour passer la dette du continent à l'ardoise magique mais il ferme les yeux sur le rôle des banques britanniques dans le recyclage de l'argent de la corruption. Il est temps de mettre fin au bal des hypocrites. Si Jacques, George et Tony se soucient réellement du continent, qu'ils contraignent leurs compagnies pétrolières à faire la lumière sur ce qu'elles versent aux États africains. La transparence reste le meilleur antidote contre la corruption.

 L'exploitation ehontée des ressources pétrolières en Afrique. Exemples détaillés pris au Congo brazza, au Gabon, au Nigeria, en Angola et en Guinée Equatoriale. Et la France qui est bien rarement absente du système mafieux…..

Xavier Harel est journaliste, spécialiste de l'Afrique et des questions pétrolières.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter