Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 COMPAGNON Daniel, CONSTANTIN François, (éditeurs) - Administrer l'environnement en Afrique. Gestion communautaire, conservation et développement durable

Plus de vues

  •  COMPAGNON Daniel, CONSTANTIN François, (éditeurs) - Administrer l'environnement en Afrique. Gestion communautaire, conservation et développement durable

COMPAGNON Daniel, CONSTANTIN François, (éditeurs)

Administrer l'environnement en Afrique. Gestion communautaire, conservation et développement durable

Karthala - IFRA - Paris - Nairobi - 2000
ISBN: 9782845860377
(Tropiques)
504 p. - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X56096 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
138,31 €
Chez Abebooks

Face à l'échec avéré des politiques autoritaires centralisées de gestion des ressources naturelles que traduit la dégradation de la biodiversité, en Afrique notamment, s'est peu à peu imposée la nécessité d'une révision profonde de l'approche, en particulier en favorisant la réintégration des populations locales comme acteur primordial de cette gestion.

Cette participation , présentée comme une composante de la démocratisation des systèmes politiques, devrait conduire à une rationalisation effective de l'utilisation des ressources naturelles, assurant leur renouvellement, un développement durable et donc garantissant leur conservation. L'une des pistes empruntées consiste à retrouver les modes de gestion communautaire que la culture juridique coloniale avait arbitrairement condamnés.

C'est dans cette perspective qu'un symposium international s'est tenu à Harare (Zimbabwe) en juin 1996 sur le thème de la gestion communautaire des ressources naturelles et le développement durable en Afrique à l'initiative scientifique du Centre for Applied Social Research (Université du Zimbabwe) et du Centre de recherche et d'étude sur les pays d'Afrique orientale (Université de Pau et des Pays de l'Adour), partageant le même souci de rappeler que la gestion des ressources naturelles est d'abord un problème social. S'appuyant sur différentes expériences africaines, il s'agissait de confronter les pratiques en brisant les clivages traditionnels, qu'ils soient scientifiques (agronomes, biologistes, anthropologues, politistes, économistes), linguistiques (francophones, anglophones, lusophones) ou professionnels (universitaires, administrateurs, ONG).

Parmi la cinquantaine de communications discutées par une centaine de participants, une sélection a été faite pour rendre compte de la diversité des situations géographiques (du Sénégal jusqu'à Madagascar), des ressources à gérer de manière durable (eau, forêts, faune...) et aussi des résultats, les échecs étant aussi instructifs que les réussites. Cette publication s'inscrit dans un programme de recherche soutenu notamment par le Conseil régional d'Aquitaine.

Une partie des contributions discutées lors du symposium international de Harare (juin 1996) sur le thème Gestion communautaire des ressources naturelles et développement durable en Afrique. Une révision de l'approche gestion des ressources naturelles en Afrique est indispensable. L'échec des politiques actuelles en est la preuve. Les populations rurales seront acteurs centraux des nouvelles orientations. Cet ouvrage présente de nombreuses études de cas concernant les différents modes de gestion durable de l'eau, des forêts ou de la faune dans des zones géographiques très diverses. Les exemples sont pris dans les pays suivants: Madagascar, Cameroun, Zimbabwe, Tchad, Côte d'Ivoire, Ouganda, Kenya, Gabon, Congo, Centrafrique.

Sommaire:
1 - CADRER LA PROBLEMATIQUE
- Pour une nouvelle approche de la conservation
- Ressources naturelles, participation populaire et action publique
- Pour une gestion sociale des ressources naturelles
- Conservation et développement : les nouvelles responsabilités des autorités publiques

2 - PRATIQUES ET SAVOIRS LOCAUX
- Loin des mythes - anthropologie du rapport à la faune
- La chasse : gestion communautaire et logiques économiques (Cameroun)
- Le dina, un mode de gestion communautaire moderne (Madagascar)
- Connaître les pratiques - essai méthodologique

3 - AMENAGEMENT ET PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE
- Terroirs coutumiers et plans d'aménagement (Afrique centrale)
- Risques écologiques, projets intégrés et préoccupations locales (Cameroun)
- Organiser la gestion communautaire (Forêt d'Assalé, Tchad)
- Mobilisation paysanne et gestion de l'eau (Lac des Guiers, Sénégal)
- Les ambiguïtés d'une gestion participative des forêts classées (Côte d'Ivoire)
- Dépasser les contradictions ? (Lac Mburo, Ouganda)

4 - LES ENJEUX
- Question d'histoire : guerre et paix au Karamoja (Ouganda)
- Questions foncières : répartir les contraintes (Réserve de Golini-Maluganji, Kenya)
- Questions d'argent : intéressement local et conservation durable (Kenya)
- Questions de pouvoir : communauté locale contre collectivité locale (Massaï-Loïta, Kenya)
- Questions de temps : préparer le long terme (Forêt de Kibale, Ouganda)

5 - ALLER PLUS LOIN ?
- Au-delà de la faune : banaliser la gestion locale des ressources naturelles (Zimbabwe)
- Daniel Compagnon, professeur de science politique à l'Université Antilles-Guyane, était directeur de l'Institut français de recherche en Afrique (IFRA) à Harare lors du symposium dont il a assuré l'organisation. Après des recherches sur la Somalie, ses travaux portent sur les politiques publiques et l'évolution des systèmes politiques d'Afrique australe.

- François Constantin, professeur de science politique à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, directeur du CREPAO, étudie actuellement l'articulation des politiques de gestion des ressources environnementales du niveau local au niveau international. Il a dirigé le numéro 53 de Politique africaine consacré à L'homme et la nature en Afrique .
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter