Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BOLYA - Afrique, le maillon faible

Plus de vues

  •  BOLYA - Afrique, le maillon faible

BOLYA

Afrique, le maillon faible

Le Serpent à plumes - Paris - 2002
ISBN: 9782842613747
(Essais / Documents)
120 p. - 11,1 x 18 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X43381 livres d'occasion, brochés, état et prix divers. A partir de: 5 à 8 jours
12,18 €
Chez Amazon

 " L'Afrique noire est bien partie. Son économie noire se porte à merveille. Sa production fantôme est en pleine expansion. Elle a réussi son entrée dans la compétition planétaire de la mondialisation sauvage. Le continent en est tout à la fois la métaphore vivante, l'utopie accomplie du "laisser faire", et surtout du "laisser passer". Toute forme de régulation y est proscrite depuis l'effondrement du mur de Berlin et la faillite du communisme. Toute réglementation y est interdite. Il y règne une sorte de totalitarisme du Rien, du Néant et du Chaos. […] Pour atteindre cette fin, les flibustiers de la mondialisation sauvage ne se privent de rien. Tous les moyens sont bons et efficaces : le trafic de faux médicaments, de drogue, d'armes ; le trafic d'êtres humains - tourisme sexuel, prostitution enfantine, utilisation des enfants-soldats comme chair à canon -, d'objets d'art ("l'axe du Laid"), d'animaux… sans oublier l'horrible trafic des "diamants de sang". " Tableau noir d'une Afrique où trente-deux pays sur quarante-cinq sont en guerre, livrés aux seigneurs de la guerre et aux bandes armées, Afrique, le maillon faible est une charge au vitriol, écrite par un Africain, contre les chantres de la mondialisation sauvage et contre les pilleurs de toutes sortes : un pamphlet pour réveiller ceux (trop nombreux) qui ferment les yeux sur l'Afrique.

Désiré Bolya Baenga est né en 1957 à Kinshasa au Zaïre .Romancier et essayiste il écrira également plusieurs romans policiers ethnologiques: La Polyandre et Les cocus posthumes. Il a reçu, en 1986, le Grand Prix de l'Afrique noire pour son premier roman, Cannibale. Il disparaît à Paris en août 2010.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter