Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BEUCHOT Raphaël, ZIDROU - Un tout petit bout d'elles

Plus de vues

  •  BEUCHOT Raphaël, ZIDROU - Un tout petit bout d'elles

BEUCHOT Raphaël, ZIDROU

Un tout petit bout d'elles

Le Lombard - Bruxelles - 2016
ISBN: 9782803635818
(Trilogie africaine Zidrou-Beuchot ; volume 3)
104 p., illustrations de Raphaël Beuchot - 20,2 x 26,8 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 17,95 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X64003 album neuf, cartonnage éditeur 5 à 8 jours
17,95 €
Chez Amazon

 Yue Kiang travaille sur un site d'abattage d'arbres pour une entreprise chinoise. Comme beaucoup de ses compatriotes, Yue Kiang a une « amie » couleur locale, Antoinette. Il s'est aussi attaché à Marie-Léontine, la fillette de sa fiancée. Un soir, dans la couche de sa belle gazelle, Yue découvre la blessure intime d'Antoinette: une cicatrice terrible, comme une injure à sa féminité. Combien sont-elles comme elle, exilées de leur propre corps, victimes d'une tradition aussi monstrueuse que tenace ? Combien ? Elles sont 150 millions de par le monde. Mais qu'importe à Yue et Antoinette ces chiffres qui donnent le vertige. Seul leur importe Marie-Léontine. Que jamais la fillette ne soit, à son tour, victime de cette tradition abjecte !

 
 
Il fallait toute la finesse du scénariste Zidrou et la délicatesse du dessinateur Raphaël Beuchot pour oser ce sujet difficile, pour ne pas dire tabou. On estime aujourd’hui que 200 millions de femmes sont actuellement excisées dans le monde, dont 500 000 en Europe, 53000 en France et 13000 en Belgique. Ce mal mondial désigne communément l’ablation, dès l’enfance, du capuchon clitoridien ou du clitoris tout entier.
 
Ces mutilations génitales féminines (MGF) sont illégales, condamnées aujourd’hui dans la plupart des pays du monde et porteuses de multiples conséquences néfastes pour celles qui les subissent, de la perte de plaisir aux risques sanitaires. Mais les MGF et l’excision en particulier restent hélas des pratiques courantes dans de nombreuses cultures et traditions. Une pratique très ancienne et une tradition culturelle qui n’a en soi rien de religieux, mais qui se perpétue au sein même des familles, comme dans celle d’Antoinette et de Marie-Léontine... Sans voyeurisme, ni fausse pudeur, ni didactisme, Un tout petit bout d’elles prend le biais de la fiction pour évoquer cette terrible réalité. Une fiction et un album qui s’accompagnent d’un large dossier rédactionnel. Pour répondre à toutes les questions qui se posent autour de l’excision, y compris les moyens pour agir et les adresses pour trouver du soutien et de l’aide, en France et en Belgique.

Pour grands ados et adultes: 16 ans et plus.

 Le duo clôt tout en émotion avec Un tout petit bout d’elles une superbe trilogie africaine entamée en 2011 avec Le Montreur d’histoires, puis poursuivie avec Tourne-disque : à chaque fois, et avec de subtils liens d’un récit à l’autre, Zidrou et Beuchot auscultent comme personne les multiples réalités de la société congolaise contemporaine, sans angélisme ni jugement, mais au contraire avec beaucoup d’amour et de passion pour ce pays-continent aux contours encore trop flous vus d’Europe. Puisse cette remarquable trilogie bâtir des ponts et lever les brouillards.

Zidrou, belge ayant choisi l'Andalousie comme terre d'élection, a longtemps été instituteur. Problème : il rêvait d'une école intelligente, qui aurait appris aux enfants à penser plutôt qu'à bachoter avant l'âge ; une école tournée vers ses élèves, qui aurait pris en compte la réalité de leurs vies, de leurs problèmes. Devant l'impossibilité de la tâche, il a pris ses responsabilités et décidé de devenir scénariste de bande dessinée !
- Raphaël Beuchot a beau n'être né qu'en 1980, il a déjà vécu plusieurs vies. Celle d'ingénieur commercial ne lui plaisant guère, il a décidé d'y renoncer pour devenir dessinateur de bandes dessinées. Pas tout à fait autodidacte, ses premiers professeurs sont Hergé, Moebius, Otomo ou encore Urasawa. Il commence par signer deux récits morbides et décalés chez Ankama. Ensuite, lauréat du concours Raymond Leblanc, son style semi-réaliste est repéré par Le Lombard qui lui propose le scénario de Zidrou « Le Montreur d'histoires ». Le duo poursuit sa collaboration en bouclant en 2016 la « Trilogie africaine ».
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter