Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BATISTA De SOUSA Izequiel - Le malcriado. Souvenirs d'un sale gosse

Plus de vues

  •  BATISTA De SOUSA Izequiel - Le malcriado. Souvenirs d'un sale gosse

BATISTA De SOUSA Izequiel

Le malcriado. Souvenirs d'un sale gosse

Thot Editions - Fontaine - 2013
ISBN: 9782849212530
342 p. - 16 x 22 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 24,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X60989 livre neuf, broché 5 à 8 jours
24,00 €
Chez Amazon

 Le malcriado, le mal élevé, c'est le petit Antonio qui a poussé autrefois comme une mauvaise herbe dans la colonie portugaise de Sao Tomé, au large de l'Afrique. Aujourd'hui installé sur une autre île, La Réunion, il fait à un compatriote anonyme le récit d'une enfance marquée par la brutalité d'un père despotique, puis d'une enfance rebelle. Le thème de l'enfant maltraité et de l'adolescent révolté est presque devenu un genre littéraire, tout comme les récits de voyage. 

Or, les histoires de jadis sont comme les souvenirs d'un long voyage vers l'âge d'homme. Un périple impatient et tourmenté entre les écueils de cette " mauvaise éducation " subie, puis brandie comme un défi à l'adresse d'une société coloniale bornée par les marques d'un racisme séculaire. Car le Portugal " libre et heureux " des années soixante fut soumis lui aussi à la brutalité policière du régime fasciste en place. 
Brutalité dont le père et le fils auront fait en leur temps l'expérience mouvementée. Le Malcriado est une histoire de tribulations, une suite rythmée comme un spectacle avec ses scènes dramatiques ou burlesques et ses personnages qui crient, qui pleurent, qui rient et se démènent. Et Antonio galope sur les planches. A la fin, il sort brusquement de la scène, côté ciel, en échappant à sa patrie, et son récit s'achève sur un autre voyage qui " ne fait que commencer ".
Izequiel Batista de Sousa est né à Sao Tomé et Principe. En 1972, il part en Angola pour y effectuer sa formation. En 1975, il regagne l'archipel où il crée avec un groupe d'amis l'organisation des jeunes du Mouvement de Libération de Sao Tomé et met en place une troupe théâtrale. En 1976, il se rend au Portugal pour y poursuivre ses études supérieures à l'université d'Evora. En France, il suit le Cours Simon et obtient une maîtrise d'études théâtrales à Paris III.
Parallèlement, il poursuit des études d'histoire à l'université de la Sorbonne. Depuis 1991, il enseigne dans le secondaire et le supérieur (université de la Réunion) et a soutenu son doctorat en histoire à Paris I. Il fait partie de plusieurs groupes de recherche ; il participe à l'université de Rennes au groupe de recherche ERILAR et est membre associé à l'université de la Réunion. Il aborde aujourd'hui, pour la première fois, l'écriture d un roman autobiographique d après les souvenirs de son enfance à São Tomé.