Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BANGUI-ROMBAYE Antoine - Tchad, élections sous contrôle (1996-1997)

Plus de vues

  •  BANGUI-ROMBAYE Antoine - Tchad, élections sous contrôle (1996-1997)

BANGUI-ROMBAYE Antoine

Tchad, élections sous contrôle (1996-1997)

L'Harmattan - Paris - 1999
ISBN: 9782738473318
(Etudes africaines)
304 p. - 22 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 23,90 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X18465 livre neuf, broché 5 à 8 jours
23,90 €
Chez Amazon

La Conférence nationale souveraine (CNS) qui s'est tenue au Tchad en 1993 aurait pu être l'occasion pour le peuple tchadien d'emprunter enfin une voie de paix, et de progrès social, en tirant un trait sur les dictatures successives qui l'ont gouverné depuis l'indépendance. Rendez-vous raté ! Le Général-Président Idriss Déby a pris le pouvoir par les armes en 1990 sous l'oeil bienveillant de la France ; il avait alors promis d'instituer la démocratie. Les trois scrutins qui se sont déroulés depuis - référendaire, présidentiel, législatif, respectivement en mars, juin et juillet 1996 et en janvier 1997 - ont été évidemment des parodies d'élections. La fraude programmée par le Mouvement populaire du salut (MPS) d'Idriss Déby a reçu conseils et aide d'une équipe française de " spécialistes " dépêchée à N'Djaména à cet effet. Car il fallait qu'Idriss Déby gagne les élections pour cause de géo-politique, d'exploitation pétrolière et d'autres considérations tout aussi étrangères aux véritables intérêts de la population tchadienne. L'auteur analyse, niveau par niveau, les mécanismes de la fraude électorale ayant permis de légitimer Idriss Déby ; il dresse le bilan catastrophique des conditions de vie - survie de la majorité des Tchadiens. Il dénonce la coopération " très spéciale " qui s'est instituée entre la France et ses anciennes colonies depuis 1960.

Les conditions peu claires de la légitimation démocratique de la présence d'Idriss Déby au pouvoir et un regard critique sur la politique menée par la France au Tchad depuis 1960

L'auteur est né à Bodo au sud du Tchad en 1933. Il participe aux gouvernements du président Tombalbaye depuis 1962 mais sera incarcéré en 1972. Après le coup d'état du général Malloum d'Avril 1975 il sera ambassadeur en Allemagne puis en Roumanie puis en poste à Paris à l'UNESCO. Il participera aux élections présidentielles de 1996 et prend un moment la tête du MORENAT parti politique légal. Il sera accusé par le président Deby de fomenter une rébellion au Logone Oriental.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter