Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BOUQUET Christian - Tchad, génèse d'un conflit

BOUQUET Christian

Tchad, génèse d'un conflit

L'Harmattan - Paris - 1982
ISBN: 9782858022106
(Racines du présent)
252 p., Préface de Jean Chapelle, postface de Jean Cabot - 14 x 22 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 20,85 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
A60635 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
9,87 €
Chez Amazon
X65627 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
8,27 €
Chez Priceminister
X65628 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
7,00 €
Chez Abebooks

 Le déclenchement de la guerre civile à N'Djaména en février 1979 et les déchirements politiques qui ont suivi n'ont guère surpris les observateurs. Le poids du passé était devenu trop lourd pour un pays comme le Tchad à qui la nature et les hommes avaient légué plus d'obstacles que d'atouts. Au cours de la période précoloniale, l'islamisation et la constitution d'empires sur la rive droite du Chari avaient placé dans une grave situation d'infériorité politico-militaire les populations animistes de la rive gauche. Elles payèrent ainsi un lourd tribut à l'esclavage qui, jusqu'à l'aube du XXe siècle, demeura en toile de fond du tissu socio-économique dans le bassin tchadien. En " pacifiant " le territoire, la colonisation engendra d'autres contraintes, comme la culture obligatoire du coton dans le sud, ou l'instruction de type occidental chez les musulmans. Elle enferma le Tchad à l'intérieur de frontières qui ne devaient pas aider à la formation d'un sentiment national. L'indépendance, enfin, souvent attendue comme un remède ou une remise en ordre, n'aboutit qu'à exacerber les conflits latents, sans pour autant mettre le pays sur les rails du développement économique. Elle s'appuya en outre sur des concepts qui se révélèrent parfois inadaptés aux réalités africaines. Ainsi, il reste encore bon nombre de verrous à faire sauter avant de pouvoir espérer recoller les morceaux du puzzle tchadien.

Michel Bouquet est professeur de géographie politique et du développement à l'Université Bordeaux 3. Il a soutenu sa thèse de doctorat d'Etat en 1984 et a longtemps été en poste à l'Université du Tchad puis conseiller auprès de l'Ambassade de France dans plusieurs pays d'Afrique, notamment la Côte d'Ivoire et le Niger