Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
Une épopée du désert contemporaine où se télescopent la modernité et les traditions ancestrales, l'Etat et les codes tribaux, l'oppression et le désir de liberté des jeunes filles, le tam-tam et les téléphones portables.

Plus de vues

  • Une épopée du désert contemporaine où se télescopent la modernité et les traditions ancestrales, l'Etat et les codes tribaux, l'oppression et le désir de liberté des jeunes filles, le tam-tam et les téléphones portables.

BEYROUK

Le Tambour des larmes

Elyzad - Tunis - 2015
ISBN: 9789973580801
240 p. - 12 x 20,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 18,90 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63209 livre neuf, broché 5 à 8 jours
18,90 €
Chez Amazon

 Sahara mauritanien. Issue de la tribu des Oulad Mahmoud, la belle Rayhana, promise à un avenir paisible, voit son horizon s'assombrir. Son amant, un brillant ingénieur au verbe clinquant, a disparu. La jeune fille est enceinte. Pour éviter le déshonneur, sa mère la contraint à abandonner son enfant et la marie de force. Mais Rayhana se rebelle. Elle s'enfuit, troquant l'univers clos du campement contre le tumulte des villes d'Atar et de Nouakchott. 

A la recherche éperdue de son fils, elle trouve soutien et réconfort auprès d'une esclave affranchie, d'un homosexuel raffiné et d'un étudiant idéaliste qui tentent de la protéger de la fureur des siens. Car pour se venger, dans un geste de défi superbe, Rayhana a emporté avec elle le tambour sacré de la tribu, scellant ainsi son destin à la rage des hommes. Une épopée du désert contemporaine où se télescopent la modernité et les traditions ancestrales, l'Etat et les codes tribaux, l'oppression et le désir de liberté des jeunes filles, le tam-tam et les téléphones portables. 
Au-delà des contrastes, s'esquisse le tableau tout en finesse d'une société fascinante, éclairante sur l'actualité du monde.

 Lire l'article d'Alain Faujas publié dans Jeune Afrique le 4 mars 2016

Barek Ould Beyrouk est né en 1957 à Atar dans le Nord mauritanien. Il étudie le droit avant de choisir le métier de journaliste. En 1988, il crée le premier journal indépendant de son pays et se bat pour la liberté de presse et d opinion. Auteur reconnu en Mauritanie, il a publié en 2013 aux éditions Elyzad « Pour qui refleurira le printemps ? » dans Rêves d'hiver au petit matin et le roman Le Griot de l'émir.

Mais surtout, de l'avis de Soumbala le superbe roman "Et le ciel a oublié de pleuvoir" chez Dapper en 2006.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter