Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GEORGY Guy - Un amour en Barbarie

Plus de vues

  •  GEORGY Guy - Un amour en Barbarie

GEORGY Guy

Un amour en Barbarie

Flammarion - Paris - 1997
ISBN: 9782080674630
241 p. - 21 x 14 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 15,50 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X4660 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
0,15 €
Chez Amazon

En juillet 1830 débarque à Tripoli Alexandre Rousseau, le fils aîné du consul de France. Il tombe follement amoureux d'Emma Warrington, la fille du consul britannique. La jeune femme attend le retour de son mari, le major Laing, parti dans une mission périlleuse. Deux années passent. Laing est mort. Emma répond à la passion d'Alexandre. Elle se heurte à la volonté farouche de son père, persuadé que le major a été la victime d'un complot ourdi par la France. Les deux amants vont périr, foudroyés par leur " amour insensé ".

Tout est vrai dans cette histoire : Guy Georgy, qui fut ambassadeur de France à Tripoli, a pu faire revivre Emma et Alexandre grâce aux archives diplomatiques. Tout y est fascinant : la découverte d'un monde fabuleux, lourd de civilisations asphyxiées par les sables, l'immortalité d'une passion romanesque, sauvée de l'oubli.

 

En 1830, à Tripoli, l'histoire d'un amour impossible, historiquement véridique, entre Alexandre Rousseau, fils du consul de France et Emma Warrington, fille du consul britannique et toute jeune femme de l'explorateur Gordon Laing dont elle attend le retour. Laing est assassiné au cours de son exploration, Emma répond à la passion d'Alexandre mais son entourage et en particulier son père se refusent à accepter cet amour. Les deux amants mourront foudroyés par leur amour insensé….

Guy Georgy (1918-2003) fut administrateur de la France d'Outre-mer diplomate et écrivain. Il servira successivement: au cabinet du Haut commissaire du Cameroun à Douala puis Yaoundé (1944), comme chef de subdivision à M'balmayo (1947), après un passage au ministère comme chef de la circonscription de Maroua (1951), comme secrétaire général du Gabon (1956), comme Directeur général des affaires économiques et du plan pour l'AEF à Brazzaville (1957). Il poursuivra par la suite une carrière de diplomate et occupera plusieurs postes d'Ambassadeurs en Afrique