Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 FLEURY Jean-Gérard - La ligne: Mermoz, Guillaumet, Saint-Exupéry et leurs compagnons d'épopée

Plus de vues

  •  FLEURY Jean-Gérard - La ligne: Mermoz, Guillaumet, Saint-Exupéry et leurs compagnons d'épopée

FLEURY Jean-Gérard

La ligne: Mermoz, Guillaumet, Saint-Exupéry et leurs compagnons d'épopée

Lanore - Paris - 1989
ISBN: 9787630005810
(A tire d'ailes)
288 p., ill. de Yvonne Préveraud de Sonneville - 20,4 x 14,2 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 18,77 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X47536 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
12,00 €
Chez Amazon

 L’histoire du transport du courrier par avion avec son centre à Toulouse, vers l’Espagne jusqu’à Saint-Louis du Sénégal ; la première traversée de l’Atlantique Sud en 1930 prolongera la Ligne jusqu’à Santiago du Chili. Jean-Gérard Fleury, écrivain et journaliste, a écrit l’ouvrage le plus complet sur l’histoire de l’Aéropostale vers l’Atlantique Sud.

 La première édition de cet ouvrage (Gallimard - NRF) est en date de 1939 et de 1944 pour  l'édition in-4° avec les illustrations d'Yvonne Préveraud de Sonneville.

L'histoire de la création et du fonctionnement de la ligne Toulouse-Dakar ouverte par l'Aéropostale appelée "La ligne". Avec un inventaire des accidents et incidents et en particulier des enlèvements d'équipages par les Maures du Rio de Oro et de Mauritanie.

Jean-Gérard Fleury (1905-2002) est un un homme d'affaires, aviateur, journaliste et écrivain français. Il fera, en 1931, un reportage sur La Ligne (Toulouse-Dakar-Santiago du Chili) y fera alors la rencontre de ses pilotes légendaires (c'est Mermoz qui lui fera passer son brevet de pilote) et en tire les éléments de son premier livre : Chemins du ciel. Il devient responsable de la rubrique aéronautique à Paris-Soir puis installé (et marié) au Brésil représente ce quotidien et travaille pour diverses entreprises (dont plusieurs du secteur de l'aviation) et avec son ami l'avionneur René Couzinet il crée au Brésil une société de construction d'avions. Notons qu'il a reçu le Prix Albert Londres en 1938. Il meurt à Rio de Janeiro en 2002.