Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 Africultures 86 - Le théâtre de Kossi Efoui: une politique du marronage

Plus de vues

  •  Africultures 86 - Le théâtre de Kossi Efoui: une politique du marronage

Africultures 86

Le théâtre de Kossi Efoui: une politique du marronage

L'Harmattan - Paris - 2011
ISBN: 9782296546844
(Africultures ; 86)
248 p. - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 22,00 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X48666 livre neuf, broché 5 à 8 jours
22,00 €
Chez Amazon
Après une quinzaine de pièces éditées pour la plupart chez Lansman, Acoria ou Au bruit des autres, et quatre romans publiés au Seuil, le théâtre de Kossi Efoui reste un O.V.N.I. pour beaucoup de critiques. C'est que le théâtre de Kossi Efoui travaille justement sur l'insaisissable, le volatile, sur l'évaporation, l'échappée… en un mot : le marronnage. Kossi Efoui revendique en effet cette posture, issue de l'histoire de l'esclavage dans la Caraïbe et les îles du Pacifique, comme un engagement esthétique et philosophique essentiel à sa démarche d'écrivain. 
Objet Volatile Non Identifié, son théâtre marronne donne sans cesse rendez-vous ailleurs pour mieux mettre en crise le spectateur. Ses personnages ne sont pas identifiables, ils muent, changent de peaux, perdent une à une leurs pelures comme les oignons, et laissent finalement au lecteur une coque vide : superposition de masques ou réincarnation à l'infini comme Anna, héroïne de Io (tragédie) (2005), énième réincarnation du personnage de la mythologie. 
Cette instabilité des corps traduit l'impossibilité de retenir la vie qui s'enfuit et se consume quelques soient les traces… Cette instabilité est l'identité même de l'humain toujours changeant et évoluant. Et il est de la responsabilité humaine de se faire volatile. Le devenir de l'homme qu'il soit d'Afrique ou d'ailleurs n'est pas arrêté à une identité close, il a droit à tous les envols. Les O.V.N.I. habitent aussi le ciel d'Afrique… Car, comme le rêve justement Kossi Efoui dans Volatiles (2006) "les oiseaux rappellent encore… avec le tracé migratoire de leur écriture labile […] que les racines de l'homme sont aériennes".
Sommaire:
DOSSIER
- Le théâtre de Kossi Efoui : une poétique du marronnage / Sylvie Chalaye,
Rupture et subversion - Le carrefour
- La "poétique du marronnage" en question : fait historique, mythe et esthétique / Blodwenn MAUFFRET,
- Pour une herméneutique du théâtre de Kossi Efoui / Dominique Traoré,
- Le Carrefour du théâtre et ses revenants / Christophe Konkobo,
- Engagement et sacrifice : Happy End de Kossi Efoui / Sylvie Ngilla,
- Les ruses d'un Corps liquide / Amos Fergombé,

Dramaturgie d'un théâtre en mutation
- L'avènement du carrefour / Anaïs Nony,

L'exil et l'errance - Malaventure
- L'espace dramatique comme palimpseste du tragique de l'exil et de l'errance / Bassidiki Kamagaté,
- La poétique du mouvement dans Io (Tragédie) de Kossi Efoui / Pénélope Dechaufour,

Io, tragédie et métamorphose

Une dramaturgie de la fracture

Dés-encrage poétique :
- L'exil dans Concessions de Kossi Efoui / Anaïs Nony,
- Les lieux de la scène / Anaïs Nony,

Rythme, corps et voix (L'Entre-deux rêves…)
- Le corps-texte comme dernier palimpseste / Laurence Barbolosi,
- L'évaporation du corps de la femme dans le théâtre de Kossi Efoui / Fanny Le Guen,
- Plasticité du désir de dévoration du monde dans le théâtre de Kossi Efoui / Aurélie Dinh Van,

Blues, corps et voix
- Un théâtre de l'envol (Volatiles) / Sylvie Chalaye,
- A dramatist with attitude ? Échange entre Emmanuel Parent (musicologue) et Kossi Efoui / Sylvie Chalaye,

La parabole du Petit Frère du rameur
- Les coulisses d'une veillée mortuaire / Krystyna Maslowski,
- Récupérations : La vraie vie n'existe pas ailleurs / Judith Miller,

Nicolas Saelens hisse la grand-voile du théâtre de Kossi Efoui
- Oublie ! / Sylvie Chalaye,
- Tragédie et utopie chez Kossi Efoui / Virginie Soubrier,
- Les Enfants terribles ou Le Clan des oiseaux.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter