Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 BEYALA Calixthe - Seul le Diable le savait

Plus de vues

  •  BEYALA Calixthe - Seul le Diable le savait

BEYALA Calixthe

Seul le Diable le savait

le Pré aux Clercs - Paris - 1990
281 p. - 24 x 15 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X53200 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
3,66 €
Chez Priceminister
X64732 livres d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
13,24 €
Chez Amazon

 Mégri a les cheveux rouges et au moins deux papas. Un bâtard gréco-bantou dit Papa bon Blanc qui n’a pas d’argent mais un pied-bot et le crâne ciré à la brillantine. Un Pygmée au grand cœur dont le portefeuille est toujours plein et qui s’appelle Kwokwomandengé pour vous servir.

Il est vrai que Bertha, Dame maman, possède suffisamment de « charmes » pour les faire vivre dans l’esclavage et les rendre aussi malheureux l’un que l’autre. On comprend, dans ces conditions, que l’éducation sentimentale de Mégri ne soit pas des plus ordinaires.
Car il s’agit bien d’une « éducation sentimentale » africaine qui n’est pas seulement un apprentissage de son corps et de son cœur, mais une initiation aux mystères de l’être et de la nature. Ici, « les choses sont derrière les choses », et les dieux toujours à portée de la main sont souvent plus présents qu’une réalité qui n’arrive pas à masquer leur présence.
Et ce roman, qui est en même temps un conte de fées plein de bons et de mauvais diables, de sorciers et d’animaux, constitue le reportage le plus vivant sur une Afrique d’autant plus inconnue qu’elle dissimule ses secrets sous l’aveu de ses fausses évidences.

 Une « éducation sentimentale » africaine qui n’est pas seulement un apprentissage de son corps et de son cœur, mais une initiation aux mystères de l’être et de la nature

Calixthe Beyala (1961, Douala - Cameroun, née de père bamiléké et mère béti) est une romancière française d'origine camerounaise. Elle publiera plusieurs romans à sccès qui lui vaudront le Grand Prix Littéraire de l'Afrique Noire (Maman a un amant - 1993), le prix François Mauriac de l'Académie Française et le prix Tropiques (Assèze l'Africaine - 1994), le Grand Prix de l'Académie Française (Les honneurs perdus - 1996).

Elle sera au cœur de plusieurs polémiques: accusée de plagiat pour son ouvrage Le petit prince de Belleville, on lui opposera également ses outrances (ou facilités) littéraires ainsi que ses prises de position bruyantes en faveur de Khadafi puis de Laurent Gbagbo…..

Très connue à l’étranger, notamment aux Etats-Unis où elle va régulièrement faire des conférences et où son oeuvre est étudiée dans plusieurs universités, elle est considérée comme un auteur important de la francophonie.
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter