Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 GUILLOT René - Sirga la lionne (édition de 1951)

Plus de vues

  •  GUILLOT René - Sirga la lionne (édition de 1951)
  •  GUILLOT René - Sirga la lionne (édition de 1954)
  • GUILLOT René - Sirga la lionne (édition de 1968)

GUILLOT René

Sirga la lionne

Magnard - Paris - 1951 et après
(Fauves et jungles)
191 p., ill. de J. de la Fontinelle - 21 x 15 cm

Disponibilité éditeur: Epuisé chez l'éditeur.


L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63 livres d'occasion, diverses éditions, état et prix variables. A partir de: 5 à 8 jours
1,99 €
Chez Priceminister

 

Première édition notée en 1951 puis 1954, 68,79 et enfin 1999. Cet ouvrage sera adapté au cinéma par Patrick Grandperret en 1993 sous le titre: L'enfant lion.
 
A partir de 10 ans. C'est l'histoire de Sirga et d'Oulé qui, tout petits, ont partagé les mêmes calebasses de lait et en ont gardé des liens indestructibles. Ils vivent dans le pays de Porga, à la limite de la Côte d'Ivoire et du Burkina . Un jour, les lions quittent la région et, peu de temps après des trafiquants d'esclaves attaquent Porga et emmènent vers le Nord tous ceux qui ont échappé au massacre dont Oulé et son amie Léna. Vendu à un puissant seigneur, Oulé est envoyé en pleine brousse pour garder les troupeaux de grandes antilopes. Il retrouve Sirga, Ouara sa mère et les lions de Porga. Un jour arrivent sur le territoire les éléphants. Les lions les attaquent et, avec l'aide de Oulé, les mettent en fuite. Mais Ouara meurt de ses blessures. Sirga devient  la Reine. Oulé comprend alors qu'il est temps de regagner le pays de Porga. Tous redescendent vers le Sud et retrouvent en route, Léna qui s'est enfuie de chez son maître et, en arrivant, Tamani, la mère de Oulé qui seule a survécu au massacre. Oulé rebâtira son village et la vie reprendra dans un pays libre.
René Guillot (1900-1969), professeur de mathématiques, passera 20 ans de sa vie en Afrique de l'Ouest (Sénégal, Burkina, Côte d'ivoire principalement). Il laisse une importante production littéraire: ouvrages pour la jeunesse, récits de chasse et de brousse, poésie, mais aussi une série de romans coloniaux sombres et assez désespérés.