Navigation dans la catégorie :

Vous êtes actuellement sur :

<< Retour
 CHAPELLE Jean - Souvenirs du Sahel: Zinder, lac Tchad, Komadougou

Plus de vues

  •  CHAPELLE Jean - Souvenirs du Sahel: Zinder, lac Tchad, Komadougou

CHAPELLE Jean

Souvenirs du Sahel: Zinder, lac Tchad, Komadougou

L'Harmattan - Paris - 1987
ISBN: 9782858027385
(Mémoires africaines)
285 p., ill. h.t. - 21,5 x 13,5 cm

Disponibilité éditeur: Disponible chez l'éditeur.

Prix public éditeur: 23,90 €

L'Offre de Soumbala

Référence Etat de l'exemplaire Disponibilité Soumbala Prix Commander
X63949 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
15,00 €
Chez Abebooks
X48523 livres neuf et d'occasion, brochés, à partir de: 5 à 8 jours
18,96 €
Chez Amazon

 Petit-fils d'un cheminot de Provence, fils d'un capitaine de la Coloniale, Jean Chapelle, jeune sous-lieutenant frais émoulu de Saint-Cyr, s'embarque un beau matin de l'automne 1927 pour ce qui est alors l'Afrique Occidentale Française. Ces souvenirs évoquent les commencements d'une longue carrière de soldat et d'administrateur qui s'achèvera 30 ans plus tard à Largeau avec l'indépendance du Tchad. Ils nous offrent un des tableaux les plus vivants et les plus sensibles du petit monde colonial mais surtout du monde africain dans cette période qui paraît aujourd'hui d'autant plus lointaine qu'on ne la connaît bien souvent que par les clichés qui ont servi soit à glorifier soit à stigmatiser le colonialisme. Dans ces pages parfois ironiques mais sans méchanceté, toujours vibrantes d'une curiosité sympathique et pénétrante pour les hommes et leur façon de vivre si proche alors de leurs traditions ancestrales, et toujours aussi remplies d'informations riches et précises, il ne s'agit pas d'une réhabilitation d'une époque révolue mais de l'apprentissage d'une vie d'homme dont l'action et l'expérience de terrain n'ont cessé de nourrir un désir authentique de connaissance de cet Autre qu'on appelait l'Indigène. Au fil de ces souvenirs où sont tracés d'une plume alerte des portraits d'hommes médiocres ou hors du commun (coloniaux et africains), où sont décrits avec simplicité et une grande sensibilité poétique des paysages souvent austères mais parfois luxuriants, où sont présentées des analyses fortes de la situation coloniale prolongées d'interrogations sans complaisance sur le rôle dévolu à l'officier chargé de tâches de commandement et de gestion, le lecteur est amené à recevoir une véritable initiation à l'Afrique sahélienne, conduit par ce guide incomparable qui est aussi l'auteur de ce chef-d'oeuvre de l'ethnographie africaine française qu'est l'ouvrage consacré aux Toubous du Tibesti, Nomades noirs du Sahara.

Très attachant ouvrage: Les premiers pas, dans l'est du Niger, à Zinder puis à N'Guigmi, au début des années 30, d'un méhariste et jeune administrateur colonial qui devait devenir un spécialiste incontesté du monde Toubou.

Jean Chapelle (1905-1986) est né à Sète. Il débute en 1927 une carrière d'officier méhariste et servira en zone nomade en Mauritanie, au Niger puis au Tchad. Il sera ensuite préfet du B.E.T. (Borkou-Ennedi-Tibesti) en 1960 et restera au Tchad jusqu'en 1974 à la direction de l'Institut de Recherches en Sciences Humaines et du Musée de N'djaména (alors Fort-Lamy).
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Saint Louis Le blog Soumbala

Newsletter

Newsletter